Communales 2018: les rendez-vous à ne pas manquer avec «Le Soir» dès ce samedi

Edition numérique des abonnés

Dès aujourd’hui, avec «Le Soir», ne manquez rien des faits marquants de cet événement incontournable de la vie politique et citoyenne. Chaque jour, la rédaction décrypte la campagne près de chez vous à travers ses analyses et grands dossiers thématiques publiés dans votre journal ou sur Le Soir+, la plateforme numérique réservée aux abonnés du Soir.

Et chaque samedi, d’ici au Jour J, «Le Soir» vous propose un cahier spécial dédié aux élections. Au menu : enquêtes, reportages et entretiens pour mieux comprendre les enjeux du scrutin à travers la Belgique.

Les cahiers spéciaux à ne pas manquer :

• Samedi 15 septembre : Bart De Wever a-t-il changé Anvers ? Et le portrait de l’énigme Françoise Schepmans

• Samedi 22 septembre

• Samedi 29 septembre

• Samedi 6 octobre

• Samedi 13 octobre (veille des élections)

Les résultats des élections

Du dimanche 14 au mardi 16 octobre, suivez l’évolution des résultats, commune par commune, en direct sur lesoir.be et découvrez les analyses de la rédaction, ainsi que les voix de préférence, dans Le Soir et sur Le Soir+.

Et sur Le Soir+, retrouvez prochainement toutes les données statistiques permettant de mesurer l’efficacité des politiques menées dans toutes les communes à Bruxelles et en Wallonie.

Mobilité, politique, économie, culture , sport,… Pour ne rien manquer des dossiers spéciaux de la rédaction du Soir, abonnez-vous au Soir et profitez de 50 % de réduction les 6 premiers mois.

 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La ministre refuse, pour l’instant, d’évoquer la «
solution ultime d’un délestage
».

    Chez Marghem, la meilleure défense, c’est l’attaque

  2. Marie-Christine Marghem.

    Pénurie d’électricité: pourquoi la ministre Marghem n’a rien vu venir

  3. Chez André Kettel, l’essentiel des 400 porcs est confiné. Seuls quelques truies et porcelets ont encore le droit de vivre à l’extérieur. En attendant l’abattage.

    Peste porcine: le secteur agricole encaisse mal la décision d’abattre 4.000 porcs «sains»

Chroniques
  • L’intervention en Libye, la pire erreur de ce début de siècle

    Et ça continue.

    Contrôlée par l’opposition anti-Macron la commission d’enquête sénatoriale tire, aussi longtemps qu’il est possible, la pelote de l’affaire Benalla. C’est de bonne guerre.

    Démocratiquement c’est, en outre, un progrès car jamais, jusqu’à présent, une opposition n’avait obtenu si rapidement la mise sur pied d’une commission parlementaire susceptible d’enquêter sur les turpitudes supposées du pouvoir.

    On est cependant en droit de s’interroger : depuis deux mois, donc, le Landerneau médiatico-politique résonne de l’écho considérable, disproportionné, donné à ce dysfonctionnement, hautement condamnable, mais que Jacques Chirac aurait qualifiée « d’affaire de cornecul ».

    Une lenteur interpellante

    ...

    Lire la suite