Obama propose un nouveau plan budgétaire

Maïlys Charlier (d’après AFP)

Afin de réduire les dépenses publiques et éviter les coupes automatiques qui entrent en vigueur le 1er mars, le président des Etats-Unis a proposé un plan budgétaire provisoire.

  • See video
  • ©Reuters
    ©Reuters
  • ©AFP
    ©AFP

Lors d’une brève déclaration devant la presse, Barack Obama a souligné que l’économie encore fragile du pays ne pouvait se permettre d’affronter l’impact d’énormes coupes dans la défense et d’autres programmes gouvernementaux. « Que ce soit clair : notre économie va actuellement dans la bonne direction, et elle le restera tant qu’il n’y aura plus de blessures auto-infligées par Washington », a martelé le président, insistant sur le fait qu’il fallait voir sur le long terme. « Il n’y a pas de raisons que les emplois de milliers d’Américains travaillant dans les secteurs de la sécurité nationale, de l’éducation, ou des énergies propres, sans parler de la croissance de notre économie dans son ensemble, soient mis en péril », a-t-il ajouté.

Selon le Huffington Post, les prévisions du Congrès sont de l’ordre de 845 milliards de déficit pour 2013. Barack Obama a ainsi estimé que si le Congrès ne parvenait pas à se mettre d’accord sur un paquet global de réduction du déficit d’ici au 1er mars, les élus devraient adopter un autre plan temporaire de baisses des dépenses et de réformes des impôts pour repousser l’impact dramatique des coupes automatiques drastiques. Le président américain a également déclaré que le Congrès avait besoin de temps pour établir un plan de 10 ans pour éviter de tomber sous la barre du billion de dollars.

Ces réductions automatiques devaient initialement intervenir le 1er janvier, mais un accord de dernière minute avait permis de les repousser de deux mois, les deux partis étant réticents à raboter aussi brutalement les dépenses publiques. Les deux camps doivent toutefois s’accorder sur un plan de réduction du déficit à long terme, mais leurs solutions diffèrent, les républicains étant enclins à sabrer certains programmes sociaux.

Quelques heures avant la déclaration de Barack Obama, le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, avait averti que la balle était dans le camp du président. « Il est temps pour les démocrates du Sénat de faire leur travail, il est temps que le président propose ses idées pour remplacer les coupes automatiques », avait-il déclaré.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

1. Louise_2011 dit le 05/02/2013, 22:31

Autrement dit, c'est de la fiction pure et simple. Pendant ce temps-là, il cherche à s'approprier l'épargne des citoyens qui ont mis leur argent dans des 401k!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !