Un film flamand primé à la Berlinale

Nicolas Crousse

« The Broken Circle Breakdown», de Felix Van Groeningen, a remporté le prix Label Europa Cinemas, confirmant le renouveau du cinéma flamand deux ans après la success-story de «Bullhead».

Deux ans après Bullhead, le film de Michael Roskam, dont l’incroyable success-story avait commencé au Festival de Berlin, un autre film flamand fait sensation, cette année à la Berlinale. The Broken Circle Breakdown, de Felix Van Groeningen, a remporté hier le prix Label Europa Cinemas. Ce prix est remis chaque année par un jury d’exploitants membres d’Europa Cinemas à un film européen des sections « Découverte» de quatre grands festivals (à Cannes, c’est la Quinzaine des réalisateurs).

« Felix Van Groeningen est un vrai cinéaste, a motivé le jury. Ce film est une façon très belle et originale de poser un regard sur la relation entre un enfant malade et ses parents. Une façon qui évite la manipulation par l’émotion facile. Le bluegrass joué par le band du film n’est pas une simple bande-son. C’est une source d’énergie et d’espoir pour tout le monde.»

La belle histoire du film belge avait commencé dimanche passé, lorsque le film fut projeté devant un parterre de journalistes. Le soir même, les sept musiciens du groupe -dont Veerle Baetens et Johan Heldenbergh, formidables- avaient livré dans un club country de Berlin (le Bassy Cowboy Club) un min-concert, dans une ambiance surchauffée (voir notre édition de mardi). Tout cela alors que la bande originale du film entamait lundi passé sa quatorzième semaine en tête des ventes belges de CD.

Mardi, la projection officielle du film était saluée par une longue ovation publique, ponctuée par la montée sur scène du band.

En à peine trois jours, les droits de distribution deThe Broken Circle Breakdown ont, selon la société The Match Factory qui organise les ventes internationales du film, déjà été vendus dans 20 territoires dont la France, l’Allemagne, l’Australie, la Corée du Sud ou le Brésil. déjà été vendu dans une vingtaine de pays.

Reste à voir si The Broken Circle Breakdown suivra le destin hollywoodien de Bullhead. Le film de Roskam, qui propulsa Matthias Schoenaerts sur la scène internationale, fut pour rappel l’un des cinq films nominés en février 2012 pour l’Oscar du meilleur film étranger.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

8. Phil9232 dit le 15/02/2013, 19:01

Une fois n'est pas coutume, je préfère le voir en VS qu'en VO.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
7. serde dit le 15/02/2013, 17:37

isisbernard - tout comme l'Expat je me demande pourquoi vous habitez encore en Belgique, est-ce pour le chômage ou l'une ou l'autre forme de profitariat ? Vous savez l'herbe du voison est toujours plus verte; alors qu'attendez-vous ? Cela vous gêne-t-il à ce point qu'un film du Nord soit primé ? Vous savez ce n'est pas une prérogative des frères Dardenne de tomber dans les prix. Le Nord a également Matthias Schoenaerts qui fait le beau temps à Holliwood; mais cela est peut-être en demander trop.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 1
6. lexpat dit le 15/02/2013, 16:02

@ Omega De puis de tres nombreuses annees la Belgique est separee dans la medias neerlandophone de Belgique. Vous trouverez rarement l'adjectif qualificatif Belge pour illustrer la nationalite d'un acteur (autre que francophone), ou un cycliste. Sans doute le Soir se fait-il inconsciement le complice de cette attitude. Mais que cela n'enleve rien a la qualite du film, Quant a isisbenard, si la belgique ne vous plait pas, rien ne vous retient. Le monde est vaste, mais croyez-moi, meme dans le coin le plus recule de la jungle vous trouverez un cafe bij Josske.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 4
5. lexpat dit le 15/02/2013, 16:02

@ Omega De puis de tres nombreuses annees la Belgique est separee dans la medias neerlandophone de Belgique. Vous trouverez rarement l'adjectif qualificatif Belge pour illustrer la nationalite d'un acteur (autre que francophone), ou un cycliste. Sans doute le Soir se fait-il inconsciement le complice de cette attitude. Mais que cela n'enleve rien a la qualite du film, Quant a isisbenard, si la belgique ne vous plait pas, rien ne vous retient. Le monde est vaste, mais croyez-moi, meme dans le coin le plus recule de la jungle vous trouverez un cafe bij Josske.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 1
4. pepsimax dit le 15/02/2013, 15:51

Très bon film! C'est mérité!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !