Bernard Arnault ne veut plus être Belge

Claude de Decker

Le patron de LVMH a retiré sa demande de naturalisation soumise l’été dernier aux autorités belges. « J’ai sous-estimé l’impact de cette démarche », explique Bernard Arnault. L’initiative avait pourtant des chances d’aboutir, a indiqué le président de la commission de naturalisation.

«  J’ai sous-estimé l’impact de cette démarche, dont on m’avait assuré, par ailleurs, qu’elle se ferait dans la plus grande discrétion… J’ai à plusieurs reprises expliqué que je resterais résident en France et que je continuerais d’y payer mes impôts. En vain : le message n’est pas passé. Aujourd’hui, j’ai décidé de lever toute équivoque. Je retire ma demande de nationalité belge  », déclare Bernard Arnault au journal Le Monde.

La demande du patron de LVMH avait introduit sa demande en août 2012. La dixième fortune mondiale, 29 milliards de dollars selon le classement Forbes, avait reçu deux avis négatifs (Office des étrangers et parquet) et un positif (Sûreté). Une décision définitive devait tomber en avril. La démarche du patron français semblait mal partie, est-ce la raison pour laquelle il a renoncé ? «  J’avais, je pense, des chances importantes d’obtenir la nationalité belge  », déclare le patron français.

Qu’est-ce qui a poussé Bernard Arnault a retirer sa demande ? «  Je pensais que la polémique allait se calmer. Mais la rumeur ne s’arrête pas  », explique-t-il. «  Cette polémique pouvait avoir une incidence sur l’image du groupe LVMH. Il y avait une incompatibilité entre cette polémique et les valeurs de notre maison  ».

Dallemagne : la demande « avait des chances d’aboutir »

Le président de la commission des naturalisations de la Chambre, Georges Dallemagne, s’apprêtait à convoquer une commission plénière pour statuer sur le cas de 2.500 autres demandeurs, dont Bernard Arnault.

La demande de l’homme d’affaires français «  avait des chances d’aboutir  », a-t-il estimé, tout en reconnaissant que certains membres de la commission semblaient avoir un avis opposé. «  Il me semble que M. Arnault a pris cette décision surtout vis-à-vis de la polémique en France et des risques d’y voir l’image de son groupe ternie. Il a tenté de clarifier la situation en avançant des raisons de sécurité patrimoniale, mais il n’a jamais été extrêmement précis sur ses projets, ainsi qu’en ce qui concerne sa fiscalité propre  », a commenté M. Dallemagne.

A ses yeux, l’homme d’affaires français s’est notamment rendu compte qu’il fallait passer par une série d’étapes en Belgique avant de pouvoir être naturalisé. «  Peut-être a-t-il aussi mesuré qu’en cas d’octroi de la naturalisation, la polémique serait très forte  ».

Arnault conservera sa fondation en Belgique

Bernard Arnault avait transféré un tiers du capital du Groupe Arnault en Belgique au sein de la société Pilinvest. Il a aussi créé une fondation privée, Protectinvest, dans le but d’assurer la continuité de son groupe en cas de décès prématuré. Cette fondation continuera d’exister. «  Elle serait devenue inattaquable si j’avais demandé et obtenu la nationalité belge, explique Bernard Arnault. Mais, aujourd’hui, je préfère cette relative fragilité – et je fais confiance à ma famille pour rester unie, comme elle l’est aujourd’hui – plutôt que d’être assimilé à un exilé fiscal. »

Vos réactions

Voir toutes les réactions

55. Miss Tick dit le 10/04/2013, 18:26

@35 exclu ---------------- Laisser des millions juste pour une nationalité ? Ca ne va pas la tête ? A propos, ditesmoi, pour quelle raison les gens seraient-ils jaloux ou frustrés?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
54. Themich dit le 10/04/2013, 17:51

Mince, pour une fois qu'un milliardaire voulait devenir Belge et nos élus ont attendu trop longtemps et ont sorti cette loi sur une nouvelle taxe sur la fortune...Grrr Pour une fois cela allait rapporter à l'état au lieu de donner moult allocations aux nouveaux venus... Ils n'ont rien compris, regardez en Russie, Depardieu acceuilli bras ouvert, passeport et appartement en cadeau, et en retour il offre son hotel particulier à la Russie...Bon il est vrai qu'à 50 millions d'

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
53. exclu dit le 10/04/2013, 17:03

Sur le temps que l'on a tergiversé au sujet de la naturalisation de B.Arnault , combien de centaines d'immigrants incompétents et démunis , qui ne rapporteront jamais rien au pays, se sont-ils présentés dès leur arrivée sur le territoire belge dans les bureaux de l'aide sociale parce qu'ils ont acquis la nationalité Belge uniquement par un mariage arrangé avec un(e) compatriote qui détient le précieux sésame ? Est-ce le système qu'aurait du utiliser Mr Arnault pour avoir le droit de payer moins d'impôts en Belgique qu'en France ? De telles pratiques n'encouragent-elles pas à la fraude fiscales ? Pouvons-nous imaginer combien de millions l' Etat belge perd annuellement uniquement en ne pouvant pas imposer la fortune privée de B. Arnault ? (Je ne parle pas de ses sociétés) . Victoire de la morale ? Non, désespérance des citoyens qui payent des impôts à un Etat qui favorise l'immigration d'incompétents parfois un peu voyous à celle d'un industriel jugé trop riche[...]

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 6 non 2
52. tomsch dit le 10/04/2013, 16:46

Ne savait-il pas qu'ici on préfère naturaliser des gens qui n'apportent rien à notre pays? Tout le monde sait pourtant qu'on a trop d'argent bon sang!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 2
51. GUL dit le 10/04/2013, 16:22

Dès lors que qq'un réussit en Belgique,il est immédiatement jalousé;c'est le propre de ce pays qui bientôt sera un désert économique;en ce qui concerne Bernard Arnault, l'Office des Etrangers a émis un avis négatif;c'est évidemment tout à fait son droit;mais pourquoi deux poids deux mesures? ;l'on décourage Arnault à demander la nationalité belge (Karine Lalieux et Georgers Dallemagne ) et l'on accepte des personnes n'apportant aucune plus-value à notre pays.Vivement 2014 pour que l'on nettoie ces écuries!!!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 2
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !