Nollet invite les fonctionnaires wallons à tweeter dans toutes les langues

Rédaction en ligne

Face à la polémique de Geert Bourgeois et des tweets uniquement en néerlandais, Jean-Marc Nollet propose d’aller dans le sens contraire. Via son compte Twitter, il invite les fonctionnaires wallons à utiliser « toutes les langues qu’ils souhaitent » sur le réseau social.

«J’invite les #twittos-fonctionnaires wallons à utiliser toutes les langues qu’ils souhaitent ! Wallonie, terre d’ouverture et de dialogue», a lancé M. Nollet sur le réseau social.

M. Nollet (Ecolo) rebondissait ainsi sur une prise de position de son homologue flamand Geert Bourgeois (N-VA). Ce dernier avait confirmé jeudi à Belga que les fonctionnaires qui, dans le cadre de leurs fonctions, s’aventuraient à tweeter dans une langue autre que le néerlandais, risquaient une sanction pouvant aller du blâme au licenciement.

L’attitude de M. Bourgeois était abondamment commentée vendredi dans la presse flamande, qui s’interrogeait notamment sur la sanction à appliquer aux ministres flamands ayant déjà rédigé des messages sut Twitter en français, anglais ou d’autres langues.

Selon le journal des fonctionnaires flamand «Dertien», qui révélait l’information jeudi sur base de l’avis d’un haut fonctionnaire flamand, un autre idiome que le néerlandais peut en effet être utilisé si le public ciblé par la communication ne pratique pas le néerlandais, ou dans un contexte international éventuellement.

Geert Bourgeois lui-même a déjà écrit des tweets dans une langue autre que le néerlandais (le 18 avril: «La Libre: La Flandre politique a montré qu’elle pouvait aborder de manière adulte le délicat dossier des jeunes partis se battre en Syrie», ou le 9 février: «Louvre Lens LA GALLERIE DU TEMPS» et La Renaissance: vaut le voyage"). Et son chef de gouvernement Kris Peeters (CD&V) envoie régulièrement des tweets en anglais.

Au cabinet Bourgeois, on renvoyait vendredi cette problématique essentielle au cabinet Peeters. Le fonctionnaire cité dans l’article de «Dertien» appartient à ses services, commentait-on...

Vos réactions

Voir toutes les réactions

50. Espresso dit le 29/04/2013, 12:08

@Bredydel: Non. Il s'agit de libérer ces communes francophones qui ont été annexées par la Flandre sur base d'un vote unilatéral en 1963. [update]

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 1
49. Breydel dit le 26/04/2013, 19:12

@nespresso: donc après l'invasion et l'occupation francophone....c'est l'annexation......

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 4
48. VHB dit le 26/04/2013, 17:21

43. Espresso dit le 26/04/2013, 16:52 "Gij bent geëxcuseerd" --- du néerlandais à la francophone d'origine flamande :))

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 4
47. Espresso dit le 26/04/2013, 17:02

Bref: une fois de plus, comme dans toute fable belge... c'est le flamingant qui a l'air ridicule... Go Geert, Go ! Continue à nous faire rire...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 5
46. Espresso dit le 26/04/2013, 16:54

@ Breydel. Ce n'est pas le problème et tu le sais. 90% des habitants de ces communes maîtrisent parfaitement le néerlandais. Mais comme ce sont des communes francophones (à majorité parlant le français) il est normal de demander à l'administration de s'adapter.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 5 non 3
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !