Féminiser l’emploi numérique

Olivier Croughs

Neelie Kroes a rappelé l’urgence d’initier la jeunesse, surtout féminine, aux métiers numériques. Saskia Van Uffelen est l’ambassadrice belge des « Digital Champions ».

  • 
La commissaire Neelie Kroes et Saskia Van Uffelen au « Girls in ICT Day ».
    La commissaire Neelie Kroes et Saskia Van Uffelen au « Girls in ICT Day ».
  • 
La commissaire Neelie Kroes et Saskia Van Uffelen au « Girls in ICT Day ».
    La commissaire Neelie Kroes et Saskia Van Uffelen au « Girls in ICT Day ».

Dans les sombres sous-sols de Tour et Taxis aménagés à l’occasion du «  Girls in ICT Day  » (littéralement « la Journée des filles dans les technologies de l’information et de la communication » – TIC), l’initiative avait tout d’une assemblée clandestine où se fomenterait le plan secret d’une conquête imminente. «  Les métiers technologiques ne sont pas l’apanage exclusif des garçons  » scandait jeudi Neelie Kroes à l’attention des jeunes Européens qu’elle voudrait davantage sensibiliser aux TIC.

A 71 ans, la commissaire européenne chargée de l’Agenda numérique incarnait légitimement son discours : «  L’Union européenne, c’est 500 millions de citoyens qui vivent de plus en plus longtemps, amenés à travailler de plus en plus vieux. Peut-on se permettre d’en négliger la moitié ?  » a-t-elle demandé. «  Je pense que chaque femme devrait avoir les outils et compétences dont elle a besoin pour prendre le contrôle sur sa propre vie et se tenir ainsi à l’abri des dépendances sociales et financières.  »

Pour la commissaire, les TIC seraient une chance à ne pas manquer pour la gent féminine de se valoriser sur le marché de l’emploi de demain, mais pas seulement. Le secteur serait aussi l’une des réponses à l’écart salarial encore constaté entre hommes et femmes : «  Les femmes travaillant dans les TIC gagnent en moyenne 9 % de plus que celles occupant des postes similaires dans les autres secteurs  ».

En Europe, 7 millions de personnes travaillent actuellement dans le secteur de la communication et de l'information, et 30% d'entre elles seulement sont des femmes. Le secteur des TIC est en pleine expansion. Environ 120.000 emplois sont créés chaque année.

Pour l’heure, Neelie Kroes a rappelé le chiffre qui devrait convaincre de l’urgence d’initier les jeunes, mais surtout les jeunes femmes aux métiers technologiques. «  Un million d’emplois seront à pourvoir en 2015 dans le secteur des TIC alors même que le taux de chômage chez les jeunes est encore beaucoup trop élevé  » a-t-elle insisté.

Dans le cadre de cette vaste campagne de sensibilisation, Neelie Kroes avait souhaité fin 2012 que chaque Etat membre désigne un « Digital Champion ». Ceux-ci se réunissent désormais régulièrement et conseillent la Commission européenne en matière de stratégies à adopter dans le domaine du numérique.

Chez nous, c’est Saskia Van Uffelen, CEO de Bull Belux, qui tient le rôle pour la Belgique. «  Je souhaite en premier lieu contribuer à stimuler davantage encore les compétences numériques dans l’enseignement. C’est la seule façon de pouvoir former les jeunes aux TIC afin qu’ils puissent développer le savoir-faire nécessaire et être compétitifs sur le marché de l’emploi. Il est important de rappeler également que ces métiers peuvent être véritablement attrayants voire amusants dès lors qu’ils concernent chaque aspect de notre société, » a précisé Saskia Van Uffelen.

OLIVIER CROUGHS

Vos réactions

Voir toutes les réactions

2. OlivierC dit le 03/05/2013, 12:02

Vaste campagne de sensibilisation @Coyote Merci pour votre message. Comme précisé, il s'agit d'une vaste campagne de sensibilisation. Il ne s'agit pas de forcer les quotas, d'incriminer un quelconque coupable de quoi que ce soit. Les principaux messages à etenir : "les femmes sont mieux payées dans les TIC qu'ailleurs" et "n'oubliez pas d'envisager un métier dans les TIC". Message principalement formulé aux jeunes filles donc ("girls in ICT Day"), mais aussi aux parents et enseignants, relais de premier choix. Bien à vous, Olivier

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
1. coyote dit le 02/05/2013, 19:18

J'ai beau lire et relire cet article, je ne vois à qui est destiné le message: aux hommes, aux femmes, aux enseignants, aux parents, aux employeurs, ... !? On a l'impression qu"elles tiennent un coupable mais sans le nommer...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 3
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !