G7: «Un changement de cap maintenant peut faire une grande différence»

Andrea Di Nicola (St.) avec AFP

Ce vendredi, le sommet des ministres des finances du G7 commence près de Londres. Au menu des discussions: la question des taux de change en Asie et l’épineux problème de l’austérité européenne.

  • 
©AFP
    ©AFP

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du Groupe des Sept (G7) sont réunis au nord-ouest de Londres. Pour rappel le G7 (pour « Groupe des sept ») est un groupe de discussion et de partenariat économique des sept pays parmi le plus puissants économiquement. Le ministre britannique des Finances George Osborne recevra ses homologues ainsi que les gouverneurs des banques centrales, à une soixantaine de kilomètres au nord de Londres. La patronne du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, sera également présente.

«Nous allons parler de la situation économique mondiale et de la manière d’entretenir la reprise» ainsi que des moyens permettant d’être sûrs que nos finances publiques sont en bon ordre», a déclaré M. Osborne.

L’Europe face aux critiques américaines

Les Etats-Unis vont encourager les dirigeants de la zone euro à «changer de cap» sur l’austérité et à réadapter le rythme de la réduction des déficits. «Il est important de recalibrer le rythme de la consolidation budgétaire (dans la zone euro, ndlr). Une consolidation budgétaire brutale risque d’entraver la demande. Un changement de cap maintenant peut faire une grande différence», a indiqué ce responsable sous couvert de l’anonymat lors d’un point de presse.

Les avis divergent toutefois au sein du G7 sur le rythme adéquat de réduction des déficits, les plans d’assainissement budgétaire en Europe étant accusés de plomber la croissance mondiale en particulier par les Etats-Unis. Freinée notamment par le décrochage de la zone euro, la reprise mondiale patine et, mi-avril, le FMI a révisé à la baisse ses prévisions de croissance mondiale à 3,3 % pour cette année, contre 3,5 % prévus en janvier.

Une guerre des monnaies en Asie ?

En Asie c’est la question des taux de change qui pose problème. Plusieurs banques centrales asiatiques viennent d’abaisser leur taux directeur en réponse aux mesures prisent par la banque centrale nippone. En effet le Japon à décidé (depuis 2012) de doper ses ventes en baissant la valeur du yen de 20 %.

«La variation du yen est non seulement trop prononcée, mais elle est aussi trop rapide. Elle menace la stabilité du marché», a déclaré ce jeudi 9 mai, du gouverneur de la banque centrale de Corée du Sud.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

2. AlexHanin dit le 10/05/2013, 16:28

"Nous allons parler de la situation économique mondiale et de la manière d entretenir la reprise ainsi que des moyens permettant d être sûrs que nos finances publiques sont en bon ordre, a déclaré M. Osborne." Osborne est la preuve vivante que les deux objectifs - reprise et rigueur budgétaire - ne sont pas compatibles. Que quelqu un dise à ce type que l étalon-or n existe plus et que son pays n est soumis à aucune contrainte budgétaire, contrairement à ceux qui ont eu la mauvaise idée d entrée dans la zone euro.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
1. AlexHanin dit le 10/05/2013, 16:27

"Nous allons parler de la situation économique mondiale et de la manière d

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
Voir toutes les réactions »

Le top 5 du Bel 20

1 KBC Groep 44.03 2.69%
2 Telenet Group 43.11 1.52%
3 bpost 16.44 1.48%
4 Delta Lloyd 18.56 1.42%
5 Bekaert 28.72 1.2%

Osez la rencontre !