La N-VA ne veut pas d’une friterie «Grand Place» à Courtrai

Patricia Labar

L’échevin N-VA de l’Economie de Courtrai a demandé au propriétaire d’une friterie appelée « Frituur Grand Place » de choisir un nom flamand.

  • 
Photo dr.
    Photo dr.

Un fritkot – ou plutôt un frietkot – va s’ouvrir sur la Grand Place (Grote Markt) de Courtrai. Le propriétaire a placardé une affiche annonçant l’ouverture prochaine de son établissement : « Hier komt frituur Grand Place ».

Après avoir vu le nom de la friterie, l’échevin de l’Economie, Rudolf Scherpereel, a demandé personnellement aux propriétaires de changer le nom, rapporte Het Nieuwsblad. « Nous sommes la ville des Éperons d’or et vous choisissez un nom français », a-t-il dit au propriétaire.

Non sans étonnement, le propriétaire a donc décidé de transformer le nom de la friterie « Frituur Grand Place » en « Frituur Grote Markt ».

L’échevin a dit agir en conformité avec les directives de son parti, la N-VA. Quant au bourgmestre de Courtrai, l’Open VLD, Vincent Van Quickenborne, il a déclaré n’avoir aucun problème avec ce changement. « Logique », a-t-il commenté. « Notre place ne s’appelle de toute façon pas Grand Place ».

Vos réactions

Voir toutes les réactions

118. bildeboule dit le 30/05/2013, 11:13

Plaques de rue L'auteur de l'article parle aussi des plaques de rue décorées du lion flamand comme étant une provocation. J'habite La Hulpe. De l'autre côté de ma rue, c'est le Brabant flamand. Les plaques la hulpoises sont décorées du coq wallon. Est-ce grave, docteur ? Est-ce vraiment une provocation ? Faut-il demander à la commune de retirer ces plaques ? A mon sens, aucun citoyen la hulpois n'a ressenti cela comme une provocation vis-à-vis de l'autre communauté. Il n'y a jamais eu de plainte du côté flamand. Je suis convaincu, qu'en Wallonie, il y a encore beaucoup de communes qui arborent le coq sur leurs plaques mais cela ne mérite pas d'y prêter attention. Je ne comprend pas comment un journal comme "Le Soir" peut consacrer à nouveau quelques lignes à cette information.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
117. JSB dit le 30/05/2013, 09:45

114. VHB "comme la communauté flamande le prouve dans les Ardennes quoi". Les Flamands qui tiennent des commerces (comme des bars) dans les Ardennes peuvent le faire dans leur langue, tant pour le nom du commerce que pour le service au client. Et vous savez quoi? Ca n'a pas d'imporance. Il m'est arrivé de commander ma Duvel en flamand à un gars qui avait acheté une taverne au milieu de nulle part et qui broubelait 3 mots de français à tout casser... et je le trouvais bien admirable. Vous pensez vraiment que ça se passera comme ça un jour en Flandre? J'ai comme un doute. Ah oui, un détail: dans votre confédération, ils deviennent quoi les milliers de flamands francophones qui sont flamands (et francophones) depuis toujours?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
116. un type dit le 30/05/2013, 08:38

"Super stratégie de marketing: en défiant la N-VA, ce fritkot est à présent le mieux connu de la Belgique." Mais alors, c'est que Rudolf est son complice ou un idiot.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
115. kaoti dit le 30/05/2013, 08:21

Super stratégie de marketing: en défiant la N-VA, ce fritkot est à présent le mieux connu de la Belgique. C'est "kleingeestig" de la part de cet échevin, mais le cirque médiatique autour de ce fait divers l'est tout autant.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
114. VHB dit le 30/05/2013, 08:09

Dans la future confédération le calme communautaire s'installera. Les francophones qui viendront s'intaller en Flandre sauront qu'ils n'habitent pas dans une extension de leur région et donc s'intègreront plus facilement. Par conséquent la vigilance flamande pour défendre son intégrité sur son propre territoire se relâchera. Lentement la paix communautaire s'intallera ... comme la communauté flamande le prouve dans les Ardennes quoi.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 2
Voir toutes les réactions »