Après 20 ans d'exil, Taslima Nasreen revendique toujours le droit au blasphèmearticle bloqué

VÉRONIQUE KIESEL
| mis à jour

Taslima Nasreen a fui le Bangladesh il y a tout juste 20 ans. Sa vie était menacée par des islamistes fanatiques lui reprochant d’avoir critiqué l’islam. Si vous pensez que deux décennies d’exil ont poussé cette jeune quinqua à se modérer, à se ranger, vous vous trompez… Entretien

  • « Quand les obscurantistes m’insultent, cela vaut pour moi tous les prix Sakharov du monde ! » © Pierre-Yves Thienpont.
    « Quand les obscurantistes m’insultent, cela vaut pour moi tous les prix Sakharov du monde ! » © Pierre-Yves Thienpont.

article bloquéla suite réservée aux abonnés

Vos réactions

Voir toutes les réactions

7. wafwaf dit le 05/06/2013, 07:32

J'ai réécouté une interview de Taslima Nasreen où elle raconte qu'à six ans, sa mère l'obligeait à lire le Coran en arabe. La fillette n'y comprenait rien et se demandait pourquoi elle ne pouvait le lire en bengali étant donné que Dieu, Tout Omniscient, devait bien comprendre cette langue. Je me suis posé la même question, et bien d'autres encore, mais d'aucuns diront que je suis islamophobe. Conclusion : les adeptes d'une religion sont priés de laisser leurs cogitations au vestiaire afin de ne pas troubler l'ordre public.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
6. agilis dit le 04/06/2013, 15:56

au fait, notre brave gôche veut faire passer un texte qui interdit la critique de l'islam.. A bon entendeur... Mais les moutons de Panurge seront encore légion en 2014.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
5. coran dit le 04/06/2013, 15:18

Taslima Nasreen, Ibn Warraq, Salman Rushdie... des intellectuels que nous aurions dû écouter depuis au moins 20 ans... Nous n'en serions pas là aujourd'hui...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 1
4. philgill dit le 04/06/2013, 14:59

Après le Prix Sakharov , le prix des Droits de l' Homme de la République française , le titre de Docteur honoris causa de l' UCL , elle mériterait bien le Nobel du courage .

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
3. Otok dit le 04/06/2013, 14:59

"Droit au blasphème"... Quelle drôle de manière d'illustrer la liberté d'expression. Essayez donc de blasphémer contre les... ou bien les..... ou la....Et vous verrez bien ce qui en suivra !!!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
Voir toutes les réactions »