Fuite dans un réacteur nucléaire à Mol

Rédaction en ligne

Une fuite s’est déclarée mardi soir dans le réacteur d’essai Belgian Reactor 2 à Mol. Selon les autorités communales, la fuite n’a libéré aucune radioactivité et a été colmatée.

Mardi soir, le personnel du CEN a décelé une fuite dans le circuit secondaire du réacteur BR2, mis en service en 1963 et notamment utilisé à des fins de recherche.

La fuite s’est déclarée dans les canalisations d’eau de refroidissement, qui s’est écoulée sur la route privée du centre d’étude. Par mesure de précaution, la police a fermé la route et l’entraînement d’un club de hockey situé à proximité a été annulé.

Selon les tests réalisés par le CEN, l’eau de refroidissement écoulée n’était pas radioactive. Le centre d’étude souligne également qu’il n y a « aucun danger pour les riverains et pour l’environnement. »

« La fuite a depuis été colmatée, selon nos informations », a indiqué la bourgmestre faisant fonction Kathleen Deckx. « Des tests sont toujours en cours et la police reste sur place. » La cause de la fuite n’a cependant pas été précisée.

Des recherches internationales sont menées avec le BR2, qui dispose d’une capacité de 125 MW, pour tester les matériaux nucléaires. Le réacteur fonctionne à l’uranium hautement enrichi avec de l’eau sous pression, qui sert également de modérateur. Le réacteur joue également un rôle important dans la production de radio-isotopes pour la médecine nucléaire.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

23. MCB dit le 15/08/2013, 11:05

Si l'Homme serait vraiment intelligent, il y a des risquesqu'il ne devrait pa

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
22. Mundele dit le 15/08/2013, 05:25

Tout progrès entraine des risques mais le pire de tout serait de ne pas progresser... Le génie de l'homme a des resources immenses et trouvera, pas à pas et sans arrêter tout, des moyens nouveaux (plus ou moins "propres" selon les uns ou les autres...) pour produire l'énergie nécessaire à sa survie et à sa lutte contre la nature qui lui reste toujours aussi hostile qu'au temps des premiers humains (ex. en 1918-19, lla grippe espagnole, à elle seul et selon les dernières données, aurait fait ~100.000.000 de morts.....) alors, relativisons... les risques !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
21. SEM_GH dit le 14/08/2013, 15:11

Malheureusement vous vous trompez. Le débat est beaucoup plus profond que le résumer à "le nucléaire c'est mal". Je pourrai vous répondre au pourquoi l'Australie se concentre sur le charbon plutot que le nucléaire, pourquoi vous vous trompez en pensant que l'Afrique se fait dépouiller de son uranium, pourquoi acheter de l'électricité n'est pas comparable à acheter des biens... mais ce n'est pas un forum ici, mais des réactions à une actualité. Je ne veux pas me défiler, et serai ravi de continuer à vous instruire sur le sujet. Une invitation à un forum peut etre?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 2
20. BruxellesdanslaRue dit le 14/08/2013, 14:47

[SEM_GH] Je vous réponds point par point. Vous appelez ça "vomir des arguments", on aura tout entendu. Ca ne me dérange pas qu'un sujet en appelle un autre plus vaste. Ca ne vous dérangeait pas non plus d'ailleurs de nager dans ces vastes sujets quand vous pouviez pérorer avec des chiffres. Mais face à quelqu'un qui vous répond point par point, vous semblez vous défiler à présent par la petite porte en prétextant que MOL n'a plus rien à voir avec l'énergie nucléaire, donc tout débat doit s'arrêter. Vous, vous n'êtes pas incroyable. Vous êtes juste banal.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 2
19. BruxellesdanslaRue dit le 14/08/2013, 14:32

(fin) Nul doute que l'Australie aura su payer son écot aux consortiums charbonniers, gaziers et pétroliers. Faut pas déconner, quand même. Mais c'est dommage alors d'avoir construit la plus grande usine d'énergie marémotrice qui génère une énergie considérable mais n'est pas utilisée à plein rendement. Autre fait instructif: l'Australie possède dans ses sols une quantité d'uranium affolante. Elle produit 30% de l'uranium. Mais elle se garde bien de l'utiliser, et elle préfère le vendre au Japon aux USA, à la France etc. Alors dites-moi, ce pays en pleine croissance qui affiche un PIB/ habitant supérieur à la France, c'est un nid de sales Verts-Ecolos-Bobos? Ou bien, c'est un pays qui est prêt à beaucoup pour pousser son économie mais qui refuse tout de même le nucléaire malgré un sol super riche? Et pourquoi l'Australie refuse-t-elle le nucléaire?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 3
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !