Labille demande aux patrons du rail de renoncer à 1.650.000 euros d’indemnités

D’après Belga
| mis à jour

Le ministre fédéral en charge des Entreprises publiques a appelé les deux patrons du rail belge, Jannie Haek et Marc Descheemaecker, à renoncer à leurs indemnités contractuelles de départ de 900.000 et 750.000 euros, vu qu’ils ont trouvé une autre fonction publique.

  • 
Belga
    Belga

«J’attends de la loyauté et de l’éthique, surtout s’ils retrouvent un emploi dans une entreprise publique», a commenté Jean-Pascal Labille dans une interview qui diffusée lundi soir dans l’émission Terzake.

Selon le député Stefaan Van Hecke, l’indemnité contractuelle de départ de Marc Descheemaecker à la SNCB s’élève à 900.000 euros. Pour Jannie Haek, elle se chiffrerait à 750.000 euro.

Plus tôt dans la journée, le parti d’opposition Groen avait déjà demandé que les dirigeants d’entreprises publiques renommés dans une autre entreprise publique renoncent à leurs indemnités de départ.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

15. lmitch dit le 03/09/2013, 16:21

Si l'on regarde à Charleroi.... fonction de ministre, démissionne et hop bourgmestre et président provisoire du parti PS ! Il en a eu aussi un beau parachute doré ....Maintenant ce qui a été négocié dans un contrat ne peut en être modifié, ce qui est très logique.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
14. VHB dit le 03/09/2013, 13:21

Il est fort probable qu'une bonne partie de ces indemnités fédérales retourne aux parti de leur appartenance. En fait, c'est peut-être la raison d'être de la politisation des partis traditionnels, La N-VA veut le changement, elle aura du pain sur la planche.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
13. Breydel dit le 03/09/2013, 09:26

Chris vous avez raison! vu qu'ils sont nommés en rapport avec leur appartenance politique faudrait faire payer ces partis les éventuelles indemnités

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 2
12. Chris dit le 03/09/2013, 07:48

1) il faudrait se demander pourquoi de telles indemnités sont prévues en fin de contrat, personne ne touche de pareilles sommes après 4 ou 5 ans passés dans une société, 2) ces indemnités ne sont-elles pas liée à la performance ? si oui, vu l'état du rail en Belgique, difficile de justifier de telles indemnités. Ce dossier est d'une hypocrisie monstre, l'Etat qui revoit des salaires qui ont été validés par ce même Etat, évidemment, en période électorale, c'est bien de montrer à l'électeur ce genre de décision...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 2
11. E.Darville dit le 02/09/2013, 22:07

Pourquoi râler de cette manière ? Pourquoi tous ces ricanements ? Voilà enfin une bonne nouvelle : un responsable abandonne ses indemnités et le ministre, c'est-à-dire la puissance publique et in-fine, les citoyens, réclame un montant important qui ne devra pas être supporté par les contribuables ou les voyageurs de la SNCB. Saluons plutôt la réaction du responsable politique...! On peut toujours discuter et se demander comment on en est arrivé là...Mais réjouissons-nous de cette démarche...!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 4
Voir toutes les réactions »

Le top 5 du Bel 20

1 Ageas 31.31 1.31%
2 Delta Lloyd 18.97 0.26%
3 UCB 59.67 0.22%
4 Umicore 37.78 0.17%
5 bpost 16.50 0.09%

Osez la rencontre !