L’extra-patrimoine de notre ordinaire

JEAN-PHILIPPE DE VOGELAERE

« Extra-ordinaire », annonce le programme. En Brabant wallon, il n’y a cependant rien de nouveau à se mettre sous la dent. Nous vous présentons cependant cinq lieux incontournables.

  • 
Le prieuré de Bois-Seigneur-Isaac dans sa beauté d’autrefois. Les lieux valent encore et toujours le détour aujourd’hui.
    Le prieuré de Bois-Seigneur-Isaac dans sa beauté d’autrefois. Les lieux valent encore et toujours le détour aujourd’hui.

Le Brabant wallon regorge de merveilles. Et cela fait vingt-cinq ans que les Journées du Patrimoine nous invitent à les découvrir. Pour la vingt-cinquième édition, on ne déroge pas à la règle. Si ce n’est que le programme annoncé n’est pas si « extra-ordinaire » que ne le prétendent les organisateurs puisqu’on n’y trouve aucune nouveauté. Le patrimoine est, en effet, ce qu’il est, n’est donc pas extensible à souhait, tandis que l’extraordinaire fait surtout depuis longtemps partie de notre ordinaire !

Il n’empêche, nous avons sélectionné pour vous cinq lieux plus rarement accessibles au public. En s’étonnant que le programme de cette édition d’exception ne comprenne aucune découverte sur Tubize, Waterloo, Lasne, Wavre, Ottignies-LLN, Mont-Saint-Guibert, Walhain, Perwez et Hélécine. Bon patrimoine tout de même !

1 La chapelle du Saint-Sang à Bois-Seigneur-Isaac. C’est l’ordre libanais maronite qui est aujourd’hui propriétaire de cette chapelle érigée au XIe siècle par Isaac de Valenciennes à son retour de croisade où il avait été fait prisonnier par les Sarrasins et libéré miraculeusement suite à une vision de la Vierge Marie. Un miracle s’est produit en ces lieux, avec un fragment d’hostie qui s’est mis à saigner dans les mains du curé d’Ittre, le 5 juin 1405. Un miracle reconnu par l’église en 1410 par l’évêque de Cambrai. On profitera de la visite de cette chapelle inscrite au patrimoine exceptionnel de Wallonie (renseignements au 067-89 24 20), ce samedi, de 8 h à 18 h 30, et ce dimanche, de 8 h 30 à 18 h 30, pour traverser la chaussée et se balader dans le merveilleux parc et entrer dans le château de Bois-Seigneur-Isaac, ouvert les deux jours de 14 h à 18 h.

2 La collégiale Sainte-Gertrude à Nivelles. Vous direz tout de suite que les lieux, vous les connaissez. Mais êtes-vous vraiment déjà descendu découvrir le sous-sol archéologique du massif occidental qui est de style carolingien ? L’ancien et premier « westbau » (chœur placé à l’ouest) de l’église du Xe siècle sera exceptionnellement ouvert ce week-end, de 14 h à 18 h. Les sacristies romane et gothique seront aussi à l’ordre du jour, ainsi que la découverte du porche Samson, fleuron de l’art roman à Nivelles. Renseignements au 067-21 54 13.

3 Domaines de Jolimont et Solvay à La Hulpe. Les promenades dans la forêt de Soignes sont toujours un enchantement, quelles que soient les saisons. Les Amis de la forêt de Soignes vous invitent cependant à en découvrir des lisières peu connues, en traversant les domaines de Jolimont et Solvay. Le premier, domaine privé de 45 hectares, remonte juste après 1830, et fait partie des sites Natura 2000. Le second est inscrit au patrimoine exceptionnel de Wallonie. On y verra l’Argentinette qui vient d’être remise à ciel ouvert. Il s’agira d’une visite guidée de deux heures, samedi à 9 h 45, pour groupes de 40 personnes maximum. Il faut s’inscrire au 010-86 29 76.

4 Le tumulus d’Hottomont, à Grand-Rosière-Hottomont. Un des plus grands – 11,5 m de haut et 50 m de diamètre – et des plus beaux tumuli de Wallonie, érigé au bord de l’ancienne chaussée romaine Bavay-Cologne, lui aussi inscrit sur la liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Cette tombe, qui devait sous doute recueillir les cendres d’un riche propriétaire terrien, ou celles de son épouse, a été pillée. La commune de Ramillies organise les visites, ce week-end de 10 h à 18 h. Renseignements au 0477-45 15 93.

5 Le vignoble et le nouveau chai de l’abbaye de Villers. Un lieu magique s’il en est, et en toutes saisons. Mais on oublie souvent qu’y est active la confrérie du Vignoble. Laquelle, avec sa cuvée 2010, a obtenu la médaille d’argent lors d’un concours international en Allemagne. On y découvrira, samedi et dimanche, de 10 h à 18 h, le vignoble et le nouveau chai dans les anciennes écuries spécialement réhabilité à cette fin. Renseignements au 071-88 09 80.