Eric Boschman, sommelier pédagogue (vidéo)

Anne-Sophie Leurquin
| mis à jour

Nathalie n’aimait pas le vin, Eric Boschman lui a donné quelques clés pour l’apprécier davantage... Une dégustation en vidéo selon les règles de l’art pour le premier épisode de notre websérie « Je n’aime pas le vin ».

Nathalie Ransy, 38 ans, de Châtelineau, provient d’une famille où l’on apprécie le bon vin... Et pourtant. Autour d’elle, on a eu beau essayer de le lui faire apprécier, rien n’y fit. « Ils sont tous amateurs de vin sauf moi. Régulièrement, on me fait goûter. Si c’est du rosé, ça passe encore, mais le rouge il n’y a rien à faire », confie la jeune femme de 38 ans à Eric Boschman tandis qu’il débouche une bouteille de Piccini, un vin italien... rouge. Vicieux ? Nathalie mesurait le « risque » quand elle s’est proposée pour rejoindre la websérie qui sera diffusée tous les mardis de septembre sur lesoir.be. « Je n’aime pas le vin » invite à partir à la découverte du vin tel qu’on le méconnaît souvent, sous la houlette du sommelier et chroniqueur gastronomique.

« On va sniffer, mets ton nez dedans », enjoint Eric à Nathalie. En guise de verre, un gobelet blanc opaque qui évoque ceux du dentiste (ou des mauvais vernissages). Nathalie ne tique pas. Fin pédagogue, Eric Boschman lui révèle les arômes qui se dégagent : « Tu as des odeurs d’épice, ça sent le poivre, ça a un côté anisé...  ». Interloquée, Nathalie le regarde avec candeur.

« Bon, on va te le faire découvrir dans de bonnes conditions maintenant  », tranche le sommelier. «  Je vais te montrer un vrai verre à vin : cette partie-ci, le buvant, est plus étroite que cette partie-ci qu’on appelle la paraison qui va permettre de rassembler les arômes On va le sentir, d’abord sans agiter, puis on va casser le vin, on va faire de grosses vagues . » Les senteurs s’exhalent mieux (« prune », « compote », « eau de vie »), on voit la robe du vin (« relativement foncée, rubis, tournant presque vers le violet, le grenat  ») et puis surtout, un verre en verre permet de trinquer (« comme ça ça remplit les oreilles  »). Tous les sens sont sollicités.

Avec quoi le déguster ? Une petite tranchette de saucisson fera l’affaire. Ou mieux, un steak de thon à peine saisi ou une tagliata de bœuf, recommande Eric Boschman. Nathalie aime cuisiner, ça tombe bien. Et puis maintenant, elle aime le vin... « En tout cas celui-là, ça passe, en mangeant du saucisson il y a moyen  », concède notre candidate. «  Ça fait un peu télé-achat  », s’amuse Eric Boschman. Une chose est sûre : Nathalie a découvert que le vin rouge se déguste dans de bonnes conditions et pas dans un gobelet en plastique...

Vos réactions

Voir toutes les réactions

1. PROGRESSIVE dit le 12/09/2013, 11:25

Bof... Moi, j'aime le vin, mais pas Boschmann, et ses bajoues de castor (et j'adore les animaux!)... Et tout le snobisme qui tourne autour!!!!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !