La réforme fiscale de la N-VA profiterait aux riches

Véronique Lamquin
| mis à jour

Baisser l’impôt sur les revenus de 45 à 40 %, une proposition phare du programme socio-économique de la N-VA, coûterait 812 millions d’euros à la Flandre et profiterait principalement aux riches, selon une analyse de la KUL.

  • 
La N-VA présentera son programme institutionnel ce mercredi. Photo Belga
    La N-VA présentera son programme institutionnel ce mercredi. Photo Belga
  • 
André Decoster, professeur à la KUL, spécialiste des finances publiques. Photo Belga
    André Decoster, professeur à la KUL, spécialiste des finances publiques. Photo Belga

Quel serait l’impact de la réforme fiscale proposée lundi par la N-VA ? André Decoster, professeur à la KUL, spécialiste des finances publiques, a développé récemment un simulateur (nom de code : Flemosi), qui permet d’évaluer l’impact de politiques socio-économiques. Dans un premier temps, André Decoster s’est intéressé à la mesure emblématique des nationalistes flamands : la diminution de l’impôt des personnes physiques. Pour rappel, la N-VA propose de travailler en deux phases. D’abord une suppression du taux d’imposition de 45 % (remplacé par le taux de 40 %). Ensuite, seuls les revenus supérieurs à 50.000 euros annuels seraient imposés à 50 %.

Passée à la moulinette d’André Decoster, la proposition s’avère coûteuse. Le raisonnement est le suivant : pour l’année 2013, le taux d’imposition de 45 % vaut pour les revenus compris entre 19.810 et 36.300 euros ; celui de 50 % pour les revenus supérieurs à 36.300 euros. Remplacer le taux de 45 % par un taux de 40 % a pour effet de diminuer les recettes fiscales : moins 913 millions pour la Flandre. En contrepartie, le modèle de la KUL évalue l’effet retour de cette mesure (le pouvoir d’achat augmente, la consommation aussi) : les recettes augmentent de 101 millions. Soit un coût total, pour le budget flamand, de 812 millions.

Quant à la deuxième phase (un taux de 40 % étendu aux revenus de 36.300 euros à 50.000 euros), elle prive la Flandre de 1,3 milliard de recettes fiscales mais lui vaut des recettes TVA supplémentaires de 145 millions, soit une ardoise nette de 1,155 milliard. A noter que, dans son confédéralisme, la N-VA laisse la perception de la TVA à la Confédération Belgique.

Quant aux bénéficiaires de cette mesure, ils sont, selon André Decoster, très inégalement répartis. Le spécialiste de la KUL a réparti les ménages en dix groupes, des revenus les plus faibles aux plus élevés. Dans la première phase (suppression du taux de 45 %), le gain mensuel moyen est de 40 euros par ménage. Mais les 10 % les plus riches gagnent 106 euros, alors que les 10 % les plus pauvres ne gagnent… qu’un euro par mois. Pour la deuxième phase, le gain mensuel moyen est de 58 euros ; les 10 % les plus riches gagnent 200 euros par mois, les 10 % les plus pauvres toujours un seul euro !

Vos réactions

Voir toutes les réactions

94. kaoti dit le 30/10/2013, 16:07

@Trebor L'extrème droite n'a jamais été au pouvoir en Belgique mais la Belgique est quand-même le Valhalla pour les ultra-riches. Il me semble donc que vous vous trompez d'ennemi. @Mr Wang Ceux qui insultent, ont perdu d'avance.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
93. Trebor dit le 30/10/2013, 15:55

Pas étonnant ! L extrême droite a toujours favorisé les riches et ultra riches qui n ont jamais manqué de la financer...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
92. Mr Wang dit le 30/10/2013, 14:08

A VHB Vous êtes tellement prévisible que vous en devenez stupide, VHB. Il n'y a pas 36 définitions au mot "riche". Entre un chômeur qui gagne maximum 1000 Euros par mois et un trader qui gagne des primes à 6 chiffres minimum, le riche est vite trouvé. Arrêtez de soutenir bêtement la NVA, vous êtes ridicule. Vous feriez bien de vous renseigner un peu sur la situation économique mondiale et à qui elle profite. Hallucinant d'être de mauvaise foi à ce point!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 2
91. VHB dit le 30/10/2013, 14:03

Les vrais riches sont les citoyens insoucieux qui profitent de la vie aux dépens de ceux qui travaillent pour se faire une petite réserve pour un futur incertain.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 4
90. kaoti dit le 30/10/2013, 13:31

Les vraies riches ont les moyens pour optimaliser leurs impôts en toute légalité et paient ainsi par rapport à leurs revenus très peu de taxes. Les pauvres ne paient quasiment pas de taxes. C'est la classe moyenne qui est pressée comme un citron. Les propositions de la N-VA favorisent avant tout cette classe moyenne qualifiée par LeSoir et autres médias gauchistes comme étant "les riches". Le seuil de tolérance à l'impôt a été franchi. Le ral-le-bol fiscal est énorme: les Bretons par example viennnet de réussir à faire suspendre l'ecotax. Ce même ral-le-bol est très présent en Flandre et est à la base du succes de la N-VA.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 1
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !