Oxfam: «En Belgique, le prix de la nourriture reste trop élevé»

Leila Jmouhi (st.)

Mais globalement, la situation alimentaire de notre pays est bonne, selon Bert Dhondt, d’Oxfam Solidarité.

L’ONG Oxfam a réalisé le premier classement mondial de la situation alimentaire dans le monde. Il permet ainsi de dresser un panorama des difficultés rencontrées par les populations pour se nourrir dans les 125 pays pour lesquels il existe des données. La classification repose sur des indicateurs d’abondance, de qualité, d’accessibilité financière et d’hygiène alimentaire.

L’objectif d’Oxfam est de comprendre quelles sont les difficultés d’accès à la nourriture rencontrées par les populations, en fonction de l’endroit où elles vivent. La Belgique se place 4e place ex aequo avec l’Italie, le Danemark et l’Autriche. Notre carte du classement.

Quels sont les problèmes majeurs liés à l’alimentation en Belgique ?

Le prix de la nourriture reste trop élevé surtout pour la partie de la population avec les plus bas revenus. On le remarque aussi lorsqu’on compare avec nos pays voisins comme la France ou les Pays-Bas.

Comment peut-on expliquer cette différence de prix ?

Le Belgique est un petit pays. Il y a moins de nourriture disponible. Contrairement à la France où il y a beaucoup plus d’agriculture. Et la concurrence entre les supermarchés est moins grande chez nous.

Concernant le reste du classement, comment expliquer que des pays « riches » comme les Etats-Unis ou le Japon (21e place ex aequo) se retrouvent si bas dans le classement ?

Aux Etats-Unis, ce n’est pas le prix qui pose problème mais le type de nourriture à disposition. Sa position dans le classement s’explique par les indicateurs santé. Les problèmes d’obésité et de diabète sont trop importants. La population a accès à la nourriture certes, mais elle n’est pas assez saine. Au Japon, le phénomène est propre à la région. les prix sont élevés car il y a moins de ressources naturelles et moins de terres disponibles. La situation est la même en Corée par exemple.

Quelles solutions préconisez-vous pour améliorer la situation alimentaire dans le monde ?

Il faut investir plus dans l’agriculture paysanne notamment dans les pays du Sud et améliorer l’accès au marché des petits agriculteurs. Il faut surtout éviter le gaspillage. Nous luttons aussi pour une meilleure protection des droits fonciers. Beaucoup trop de petits agriculteurs des pays du Sud se retrouvent dépossédés de leurs terres au profit de groupes industriels car un des grands fléaux des paysans des pays du Sud, c’est la production industrielle.

Ci-dessous, la carte mondiale des pays, selon leur score au classement d’Oxfam. Légende : en vert, les pays bien classés ; en rouge, les pays mal classés ; en orange, les pays en milieu de classement.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

4. serde dit le 15/01/2014, 18:50

Les prix pratiqués par les grandes chaines de distribution dependent de deux facteurs, le niveau de vie du pays concerné et la formation ou non d'associations pour manipuler les prix

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
3. satanix dit le 15/01/2014, 18:37

On aimerait plus de précisions: comment, par exemple un ouvrier turc ou marocain fait-il pour vivre avec 125-250 euros/mois ? ou un espagnol avec 500 ? Sur quelle base les prix sont-ils calculés: chez Delhaize Uccle ou chez Liedl La Louvière ?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
2. Mon canard dit le 15/01/2014, 18:09

Le Ministère de la santé à trouvé la solution ; il va nous mettre au régime. Paraît-il nous consommons trop de viande et (même si c est notre droit) ca plait pas à la Ministre :-(

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !