la méthode

Intervenir dans les classes

Intervenir dans les classes

Marina Houssa et Alexandra Volckaert ont décidé de mettre le fruit de leur recherche au service du monde scolaire via l’ASBL Inemo (INhibition et EMOtion). Elles se tiennent à la disposition des écoles qui en feront la demande pour une vingtaine de séances en groupe autour de la gestion des émotions et l’impulsivité.

L’idée est de faire des petits : les outils (jeux, figurines…) resteront en classe pour que l’enseignant puisse prolonger le travail l’année suivante. « En améliorant les compétences émotionnelles, les enfants auront de meilleures compétences sociales, ce qui a une influence positive sur la réussite scolaire et l’insertion sociale. Inemo s’inscrit donc dans la lignée du Pacte d’excellence, comme un processus de qualité pour l’avenir », argumentent les chercheuses.

Un processus qui a un coût : si l’ASBL se propose d’intervenir gratuitement, elle cherche encore quelques mécènes. Détails sur www.inemo.be

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert