Pristem met enfin la radiologie à la portée des pays du Sud

Edition numérique des abonnés

Quel est le point commun entre un accident de la circulation, une pneumonie ou une fracture à la jambe ? Si vous en êtes victime, votre médecin aura besoin de recourir à l’imagerie médicale pour poser le bon diagnostic. Sauf que les rares appareils que l’on trouve dans les pays émergents ne sont pas calibrés d’après leurs standards et tombent rapidement en panne, mal préparés aux chutes de tension du réseau électrique, à l’humidité, à la poussière, à la chaleur…

En Afrique subsaharienne, jusqu’à 70 % de l’équipement médical est ainsi non-opérationnel. La start-up lausannoise Pristem a donc développé un appareil de radiologie robuste, high-tech et low cost, baptisé GlobalDiagnostiX, adapté aux conditions difficiles des hôpitaux du Sud.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite