l’entretien

« Non, la mondialisation ne voue pas l’État providence à la faillite »

<span name=cutline_content dam:org_class=paragraph displayname=cutline_content dam:orgTag=cci:cutline_content><p dam:orgTag=cci:p>«<span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=134 dam:orgTag=ccix:command></span>Quand on veut organiser la flexibilité</p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p> de manière équitable, le pivot du système ne doit pas être l’âge physique de la personne, mais</p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p> la durée de la carrière.<span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=134 dam:orgTag=ccix:command></span>» </p></span><p dam:orgTag=cci:p><span name=cutline_credit_c dam:org_class=character displayname=LEGENDE_CREDIT dam:orgTag=cci:cutline_credit_c>Sylvain Piraux.</span></p>

«Quand on veut organiser la flexibilité

de manière équitable, le pivot du système ne doit pas être l’âge physique de la personne, mais

la durée de la carrière.»

Sylvain Piraux.

- LESOIR

La controverse sur l’Europe sociale : une consolidation des Etats providences ou l’allocation universelle ? » C’est autour de cette question que Frank Vandenbroucke, ex-ministre (SP.A) et grand spécialiste du système social belge et de l’Europe sociale, est invité à débattre mardi prochain à l’ULB avec Corentin De Salle, directeur du Centre Jean Gol, le bureau d’étude du MR. Une soirée organisée par l’ULB et Cultures d’Europe, dont Le Soir est partenaire. Il préface le débat.

Si l’on veut sauver le système belge de Sécurité sociale, faut-il lui administrer un remède de cheval ou continuer à y aller à la râpe à fromage ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite