Parcours d’artistes pour la COP21

Dans le cadre de la conférence sur le climat qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre à Paris, des artistes interviendront dans la capitale française. Leur but, sensibiliser le public aux enjeux de cet événement.

Voici une sélection d’œuvres à ne pas manquer.

Where the tides ebb and flow (XIVe)

© Pat van Boeckel
© Pat van Boeckel

L'artiste Pedro Marzoti interviendra dans le parc Montsouris avec l'œuvre « Where the tides ebb and flow », évocation de la montée des eaux. Celle-ci se compose de sculptures d'hommes bleus, immergés dans l'eau.

Particle Falls (XVIe)

© Nicolas Katz
© Nicolas Katz

Installée sur la façade du Mona Bismarck American Center, la création d'Andra Polli ressemble à une cascade d'eau s'échappant d'un mur. Cette projection lumineuse de lumière permet aux passants de percevoir les taux de pollution et les particules fines dans l'air, en temps réel.

Réchauffement (VIIe)

©Rafael de Pool
©Rafael de Pool

Cette sculpture de glace est composée de treize lettres, qui correspondent aux treize cours d'eau les plus pollués de la planète : Salween, Danube, Rio de la Plata, Rio Bravo, Gange, Indo, Nil, Murray-Darling, Mékong, Yangtze, Citarum, Amazone, et Orénoque. L'artiste Rafael de Pool est connu pour son travail autour de la nature.

L'eau qui dort (XIXe)

© Ian Beech
© Ian Beech

Toujours question d'eau dans l'œuvre de Michael Pinsky qui investit le canal de l'Ourcq. Celui-ci a extirpé les déchets domestiques, laissés et cachés au fond des eaux. Déchets qui seront exposés à la vue des passants. Une bande sonore conçue à l'aide des objets repêchés accompagnera l'exposition. Il sera possible de la télécharger sur son téléphone.

One Heart One Tree (VIIe)

© Naziha Mestaou
© Naziha Mestaou

Faire pousser un arbre à l'aide de son téléphone portable est désormais possible. Naziha Mestaoui a réalisé une application donnant vie à un végétal, et ce grâce aux battements de notre cœur. Chaque arbre virtuel sera projeté sur la tour Eiffel et se verra planté dans le réel sur l'un des cinq continents.

Human energy

©Human energy - D.R.
©Human energy - D.R.

La tour Eiffel sera l'un des symboles de la Cop 21. Elle accueillera une seconde œuvre d'art : « Human energy ». Il s'agit d'une énorme batterie alimentée par l'énergie dégagée par les visiteurs sur les terrains de sport, de vélo et de sport. Celle-ci permettra d'illuminer l'édifice tous les soirs.

Ice Watch (Xe)

© Group Greenland - 2015 Olafur Eliasson
© Group Greenland - 2015 Olafur Eliasson

Pièce très attendue, l'œuvre du célèbre plasticien Olafur Eliasson prendra ses quartiers place de la République. Celle-ci mettra en scène 80 tonnes de glace, venues d'un fjord près de Nuuk au Groenland, disposées comme une horloge.

Radical Action Reaction (Ve)

© Ackroyd & Harvey
© Ackroyd & Harvey

Du 3 au 7 décembre, les visiteurs du Jardin des plantes pourront contempler un arbre flanqué d'une draperie faite de véritable herbe. Une œuvre signée Ackroyd & Harvey qui met en lumière le rôle des arbres dans les villes face au changement climatique.