Exomars: la fusée en quête de vie sur Mars a décollé (photos et vidéo)

La mission Exomars a enfin commencé ! La fusée russe Proton a décollé ce lundi matin à 10h31 du cosmodrome de Baïkonour, un centre spatial russe situé au Kazakhstan. Le but : détecter la présence de méthane sur Mars, qui pourrait indiquer que la vie peut se développer sur la planète rouge.

Dans la fusée, des instruments de toutes sortes ont été placés. Le plus important étant la sonde détectrice de gaz, baptisée TGO (Trace Gas Orbiter). Celle-ci sera placée en orbite et jouera un rôle de transmission avec un robot mobile. Des spectromètres, dont un belge, NOmad, placés sur la sonde permettront de connaître l’heure et l’endroit où le gaz, plus particulièrement le méthane, est présent sur la planète. Ces instruments sont également capables de faire des images. Un point capital puisque si méthane il y a, il est essentiel de déterminer sa source, biologique ou géologique. Le robot mobile, qui devrait être lancé en 2018 sur la planète rouge, permettra de forer le sol de Mars.

Voir la vidéo sur mobile

©EPA
©EPA - AFP

©AFP
©AFP - REUTERS

©EPA
©EPA - AFP

Détecter la présence d’eau

Autre point important : l’atterrisseur Schiaparelli donnera différentes données comme la température, le taux d’humidité, ou encore la mesure du vent. Si tout va bien, après un voyage de sept mois et un trajet de 496 millions de kilomètres, il se séparera de la sonde le 16 octobre pour se poser sur la planète rouge trois jours plus tard.

La présence d’eau, sous forme de glace, pourra être détectée par l’instrument FREND (Fine Resolution Epithermal Neutron Detector). L’instrument MicroARES (Atmospheric Radiation and Electricity Sensor) permettra, quant à lui, de savoir s’il y a une activité électrique sur Mars, à l’image des orages sur la planète Terre.