«Tram 33» : un laboratoire journalistique sur la mobilité

Des journalistes en herbe anime le site tram33 entourés d’une cohorte d’enseignants avec le soutien de la rédaction du «
Soir
» et de la télé régionale BX1.
Des journalistes en herbe anime le site tram33 entourés d’une cohorte d’enseignants avec le soutien de la rédaction du « Soir » et de la télé régionale BX1.

Tram 33 était un tram de nuit bruxellois. C’est aujourd’hui un projet transmédia qui explore les parts d’ombre de la mobilité à Bruxelles. Un projet initié par l’Ecole universitaire de journalisme de Bruxelles (ULB) et Le Soir ; avec la participation d’une cinquantaine d’étudiants de l’ULB en Journalisme, Romanes, STIC, Informatique et Arts du Spectacle ainsi que des étudiants de l’Académie des Beaux-Arts, et la collaboration active de BX1 et Radio Campus.

Durant plusieurs mois d’enquêtes, les étudiants se sont penchés, par groupes, sur l’impact du partenariat public/privé (PPP) sur les caisses publiques, se sont intéressés aux communautés nomades et à leur appropriation de l’espace urbain bruxellois. Ils se sont aussi interrogés sur la protection des données privées et sur les manières de pister le citoyen, via la carte Mobib (Stib), par exemple.

Leur travail est à explorer sur le site tram33.lesoir.be/.