Parck Design 2016: retour à l’essentiel au Parc Duden

Avez-vous vu ces derniers jours les jardiniers s’activer dans les longues bandes qui organisent l’ancienne pelouse au pied du Parc Duden en un potager pas commun ? Conçu par l’artiste Rudy Luijters, le Jardin Essentiel, un jardin de plantes aromatiques et médicinales, alimentera l’édition 2016 du festival Parck Design. Ateliers de jardinage, cueillettes et séances de dessin botanique inviteront le public à s’immerger dans l’univers des plantes. Un peu plus haut dans le parc, les pavillons laboratoires accueilleront rencontres et performances autour des pratiques scientifiques et culturelles liées aux plantes et aux herbes. Dans le laboratoire de distillation, les visiteurs seront invités à découvrir et à tester les différents processus de transformation des plantes pour fabriquer huiles essentielles, remèdes, tisanes, sirops, etc. Le site accueillera aussi une grainothèque, où chacun pourra apprendre comment recueillir, nettoyer et cataloguer les plantes.

Edition numérique des abonnés
Edition numérique des abonnés

© Parck Design

Entre nature et culture

Le festival interroge lien entre nature et culture. « On se pose la question de ce qui est essentiel pour nos modes de vie urbains contemporains. Que voulons-nous dans nos parcs aujourd’hui ? Il s’agit de réinventer la convivialité urbaine, de créer des possibilités de dialogue et de rencontre, entre les gens bien sûr, mais aussi entre les différentes dimensions de la vie urbaine. Le rapport entre culture et nature est essentiel pour vivre mieux la ville », explique Martine Cantillon, Project manager pour Bruxelles Environnement. De nombreux artistes, architectes et designers locaux et internationaux contribueront à la réflexion grâce à des performances et interventions artistiques.

Une autre manière d’occuper l’espace public

Lancé en 2006 par Bruxelles Environnement, Parck Design est une biennale estivale qui investit et réinvente les espaces publics. Il s’agit de chercher ce qui rendra les parcs plus conviviaux. « Avec Parck Design, nous cherchons à tester de nouvelles manières de pratiquer les espaces verts et les espaces publics. Le festival est un véritable laboratoire qui nous permet d’expérimenter sur le terrain de nouvelles modalités d’occupation des espaces publics. Si ça marche, nous pourrons ensuite les transposer ou les reproduire ailleurs » souligne Martine Cantillon. La dynamique citoyenne est d’ailleurs essentielle : « Parck Design est l’occasion de créer un trialogue entre l’administration, les habitants et les artistes. Il s’agit avant tout de recréer du lien, de changer notre manière de vivre ensemble les espaces verts » rappelle Martine Cantillon.