Garrett List et Vivo! «Changer les choses»

Edition numérique des abonnés

Il est tombé amoureux de la ville. Il est resté. C’était il y a 34 ans. Depuis, il a formé des générations de musiciens. Et lancé Orchestra Vivo ! en 2010. Qui assurait déjà un concert au Gaume Jazz de cette année-là.

Vivo !, c’est une trentaine de musiciens : cordes, vents, piano, guitare, chant. C’est emballant, ça chante, il y a de beaux textes. Ce n’est pas vraiment du jazz, mais on aime beaucoup. «  Vivo !, c’est comme un village, dit Garrett List dans une vidéo postée sur le site du Gaume. Je suis l’ancien, je guide mais je suis aussi guidé. Notre orchestre, c’est une nouvelle façon de faire de la musique. Celle-ci est créée par les musiciens. » Et on peut voir que les musiciens aiment ça. Même ceux qui sont assis bougent sur leurs chaises. C’est un spectacle. Vivo ! doit d’ailleurs être vu sur scène. Les gens adorent les grands orchestres, d’autant qu’ils sont en voie de disparition. Mais la musique de Vivo ! est parfois un défi lancé au public. Apparemment, il aime ça.

«  On travaille sans chef, dit encore Garrett List. C’est une façon de faire les choses et c’est ça qu’on veut inspirer. On n’est pas des pions de la vie, on a la possibilité, chacun, de changer le monde. C’est ça qu’on veut dire dans Vivo !  » Et Marie-Pierre Lahaye, la porte-parole du band, embraie : «  C’est un orchestre dédié à la création musicale, qui répond aux angoisses de notre temps en donnant de l’espoir. C’est aussi une utopie de réunir autant de musiciens si talentueux. »

J.-C. V.