Mussolini a fait beaucoup de bonnes choses, dixit Berlusconi

AFP
AFP - AFP

Les lois raciales représentent la pire faute d’un leader, Mussolini, qui en revanche a fait de bonnes choses dans tant d’autres domaines », a affirmé l’ex-chef de gouvernement, qui s’exprimait à Milan en marge d’une cérémonie à l’occasion de la journée de la mémoire de l’holocauste.

A partir de 1938, le régime de Mussolini avait promulgué une série de décrets, dont l’ensemble porte le nom de « lois raciales », qui introduisaient des mesures de discrimination et de persécution à l’encontre des juifs italiens.

L’Italie « n’a pas les mêmes responsabilités que l’Allemagne », a encore affirmé le Cavaliere, alors que la chancelière Angela Merkel avait estimé samedi que l’Allemagne avait « une responsabilité permanente pour les crimes du national-socialisme ».

Les déclarations de M. Berlusconi ont aussitôt suscité des remous.

« Il est tout simplement dégoûtant que justement le jour de la mémoire Berlusconi se mette à réhabiliter l’action du dictateur qui a entraîné l’Italie dans la Seconde Guerre mondiale », a dénoncé Debora Serracchiani, députée européenne du Parti démocrate (gauche), dans un communiqué.

« Berlusconi prend ainsi une très lourde responsabilité morale et politique : il jouit d’un large écho médiatique et se trouve à la tête d’un parti qui voudrait gouverner, et il accrédite aujourd’hui la version d’un Mussolini en partie acceptable », a-t-elle ajouté.

(AFP)