Le Chat, sans blague

La rédaction du Soir a été prise, ce jeudi matin, d’assaut par une partie du gratin de la BD belge, Schuiten donc mais aussi Yslaire (Sambre), Clarke (Mélusine), Sente (scénariste aujourd’hui de Blake et Mortimer, XIII, Thorgal), Grenson (La douceur de l’enfer), Johan De Moor (La vache)… Et une vingtaine d’étudiants en BD et illustration de l’ERG (École de recherche graphique à Bruxelles) et certains de leurs profs, comme Olivier Grenson ou Alain Goffin. Tous sont venus tendre un « guet-apens » à Philippe Geluck, sous l’impulsion de Daniel Couvreur, le spécialiste BD du Soir.

Surprise réussie ! « Vous n’avez quand même pas fait ça ?! », s’est étonné un Philippe Geluck qui, visiblement, ne s’attendait pas du tout à pareille fête. « C’est vraiment une surprise ». Commentant la couverture de victoire (à voir ci-dessus), Philippe Geluck est revenu sur sa décision : « Je n’y crois pas tellement, moi-même, je ne sais toujours pas si cette décision est nécessaire et la bonne. Il y a en a plein qui font des premiers adieux et qui reviennent ».

Pour rappel, Philippe Geluck va cesser de dessiner « Le Chat » dans les journaux à partir du 23 mars, pour les 30 ans du personnage. Il continuera à dessiner, écrire et publier des albums et des livres « mais d’une autre façon ».