Standard Le titre est-il un objectif encore à la portée des Rouches?

Rednic prend des risques qui s’avèrent rentables
Rednic prend des risques qui s’avèrent rentables - Belga

Si le parcours du Standard dans ces playoffs déjoue les pronostics, est-il pour autant raisonnable d’en faire un candidat au titre ? Forcément quand on voit sa régularité dans la quête de points comparée à celle de ses adversaires, les fans ont le droit de rêver. Mardi soir, la communion entre les supporters et leurs joueurs en plus des premiers « Merci Standard » entendus cette saison, démontrent que quelque chose renaît du côté des fans même s’ils n’étaient pas 20.000 à garnir les travées.

Le Standard peut-il faire mieux qu’en 2011 quand son incroyable remontée n’avait pas été couronnée de succès pour un demi-point ? Même s’il a réduit en quatre matchs son retard de 17 à 4 points d’Anderlecht, cela reste un écart important d’autant qu’il ne reste plus que six matchs à disputer. Or, il y a deux ans, à la même époque, si les Rouches avaient déjà résorbé un retard de 8 points sur le Sporting après 4 matchs, ils n’avaient aussi qu’une seule unité de retard sur Genk, le futur champion.