Tecteo rachète l’Avenir pour 26 millions d’euros

On murmurait depuis quelques mois que Tecteo voulait investir dans la presse écrite. Ce serait aujourd’hui chose faite. Après avoir longtemps hésité entre un rachat de parts à IPM (La Libre et la DH) ou à Corelio (l’Avenir), le conseil d’administration de Tecteo aurait tranché cette après-midi. Pour la modique somme de 26 millions d’euros, le câblo-opérateur deviendrait seul propriétaire du groupe l’Avenir. Et les négociations avec IPM sont toujours en cours pour former un tandem IPM-Tecteo, soit un nouveau groupe de presse dans le paysage médiatique belge.

Une transaction financière qui pose question. D’abord parce que la santé financière du groupe Tecteo (VOO) est n’est pas bonne. Puis parce que Tecteo est une intercommunale liégeoise, en partie financée par le contribuable liégeois, dont la mission est, par définition, de servir l’intérêt communal. Pourquoi dès lors investir dans la presse écrite ? En « off », les réactions fusent. « C’est du jamais vu ! Nulle part en Europe des câblo-opérateurs ne choisissent d’investir dans la presse écrite ». Ou encore « une intercommunale socialiste pour diriger une presse indépendante, on croit rêver ! »

Une déclaration officielle est attendue ce vendredi, en soirée. On attend donc les motivations officielles de l’administrateur délégué de Tecteo, Stéphane Moreau, qui pour l’anecdote, est également bourgmestre de Ans (PS).