Un presbytère devient gîte de grande capacité

Magali et Dimitri Ghesquière ont transformé leur cave voûtée en un espace de bien-être et de repos. © J.-C.F.
Magali et Dimitri Ghesquière ont transformé leur cave voûtée en un espace de bien-être et de repos. © J.-C.F.

Lieux d’accueil touristique variés, les gîtes et maisons d’hôtes ont vraiment le vent en poupe depuis quelques années, et de nouveaux espaces apparaissent régulièrement. Il en est un nouveau qui vient combler un vide dans l’espace de vie de la Maison du Tourisme du pays d’Arlon, qui n’avait aucun gîte de telle capacité.

C’est dans la vallée de l’Attert que Magali Lemaître et Dimitri Gesquière, Namurois d’origine mais domiciliés dans la région depuis 15 ans, ont acheté le presbytère de Parette et ses 25 ares. Un bâtiment assez monumental qui offre une belle perspective sur la campagne entourant le plus haut village de la vallée. Un gîte fait pour pouvoir accueillir 16 personnes, en famille ou entre amis.

Cette vaste demeure baptisée « Le Parettois » a été complètement rénovée et adaptée aux besoins modernes, avec six chambres décorées selon un thème lié à l’art, tantôt en clin d’œil à Jean-Claude Servais, tantôt aux arts de la scène. Pour le reste, la décoration a été abordée avec goût par la propriétaire qui a joliment retapé du mobilier de famille ou chiné dans des brocantes. Chaque chambre est dotée d’une salle d’eau avec douche. Cuisine équipée qui a gardé son ancienne cheminée en pierre, salon, vaste grenier aménagé et ancienne cave accueillant un sauna complète cette demeure qui a gardé son âme et sa volumétrie, tant intérieure qu’extérieure.

Le presbytère jouxte, comme tout bâtiment historique de ce type, la petite église de ce village, entourée du cimetière.

Pour les amateurs de découvertes nature et de promenades vivifiantes, qui constituent le trésor du syndicat d’initiative (SI) local, voilà un lieu idéal de ressourcement. Un SI que son président Jules Coibion dynamise au fil des mois, étoffant toujours plus une carte déjà bien fournie d’itinéraires locaux ou transfrontaliers. Un SI qui offre notamment chaque semaine deux balades guidées, les jeudis après-midi et dimanches matin.

www.leparettois.be