Le FN décroche une dizaine de mairies: les résultats des municipales

La nette défaite des socialistes aux municipales s’est confirmée dimanche au second tour au profit de la droite, sur fond de forte abstention, le camp de François Hollande accusant déjà la perte de Saint-Etienne, Reims, Angers, Roubaix ou Quimper, tandis que le Front national a remporté Béziers et Fréjus. Les dernières infos sur mobile.

Les tendances

- Selon des estimations Ifop-SAS et CSA, la participation finale s’élèverait dimanche à 61,5%, soit une abstention record autour de 38,5% pour ce type de scrutin. Harris Interactive et OpinionWay mesuraient de leur côté 38% d’abstention au niveau national.

- l’AFP emploie les termes de « nette défaite de la gauche » dans plusieurs villes importantes.

Concernant le duel gauche/droite

– La gauche perd Quimper , la ville de Bernard Poignant, conseiller politique officieux de François Hollande.

- Reims aussi basculerait à droite, Adeline Hazan, la maire PS sortante, serait largement battue par le candidat UMP Arnaud Robinet.

- Le maire sortant PS de Roubaix, où la gauche s’est fortement divisée, a annoncé sa défaite face à un jeune élu UMP, Guillaume Delbar. Annonce identique de la mairie de Belfort, autre fief de gauche qui bascule.

- Parmi les autres villes qui basculent de gauche à droite, figurent notamment Angers, Saint-Etienne, Limoges et Laval. L’UMP garderait Nîmes.

- Consolation pour le PS: le gain par Cécile Helle d’Avignon où le Front national était arrivé en tête au premier tour et, selon les estimations, à Paris, où la socialiste Anne Hidalgo va devenir la première femme maire, au détriment de NKM (UMP). Lille reste elle aux mains de Martine Aubry.

Concernant le FN

–  Robert Ménard passe à Béziers. Selon nos informations, Robert Ménard, l’ancien patron de « Reporters sans frontières », à la tête d’une liste soutenue par le Front national et qui assume sa « transgression », l’a emporté à Béziers (72.000 habitants).

- Fréjus (53.000 habitants) tombe aussi dans l’escarcelle du parti d’extrême droite, pour David Rachline, suite à la division de la droite. Dans des configurations plus difficiles, le FN l’emporte à Beaucaire (Gard) avec Julien Sanchez, à Villers-Cotterêts (Aisne) et Hayange (Moselle). Il gagnerait aussi à Cogolin (Var), selon l’AFP.

- Le FN Florian Philippot échoue par contre à Forbach, selon nos informations.

–  A Perpignan, Louis Aliot (FN) est également battu. Les socialistes s’étaient retirés à contre-coeur et parfois dans les larmes, pour favoriser le candidat de la droite face au FN.

- A Marseille  , Stéphane Ravier est en bonne voie de remporter les élections municipales du 7e secteur qui compte près de 150.000 habitants, soit la plus grosse mairie en terme d’administrés pour le FN.

En soirée, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a précisé que 14 ou 15 villes de plus de 9.000 habitants passeraient dans les mains du FN.

Les autres résultats

–  A Pau, le président du MoDem, François Bayrou, l’a emporté avec plus de 60% des voix, selon des résultats partiels. Sèchement battu aux législatives de 2012, il retrouve ainsi un mandat électif.

–  En Nouvelle-Calédonie, Sonia Lagarde a remporté les élections municipales à Nouméa. La candidate centriste UDI a obtenu 51,62 % des voix, contre 48,38 % des suffrages pour Gaël Yanno (UMP).