Angel.Me, nouvelle plateforme de crowdfunding belge

Bart Becks, le «serial entrepreneur».     D.R.

Tant qu’à lancer une nouvelle initiative, pourquoi ne pas carrément l’adosser à un « sommet » ? Fort de son réseau de relations et de son expérience des médias (il a également travaillé pour ProSieben Sat), Bart Becks a mis sur pied en quelques semaines un Angel.Me Summit, qui sous le thème « Everybody can be an entrepreneur », a réuni autour de 400 personnes dans la tour de GDF-Suez à Bruxelles jeudi dernier. Des (jeunes) entrepreneurs mais aussi pas mal de cadres de grosses entreprises. Une des particularités d’Angel.Me, la conférence autant que la future plateforme de financement participatif, est d’ailleurs d’être soutenue par des sociétés bien établies comme GDF-Suez (qui a créé un département pour identifier et financer les start-up prometteuses), Securex (qui peut mettre à disposition une expertise RH) et Truvo (les ex-Pages Jaunes, qui peuvent accompagner les entrepreneurs dont leur marketing numérique).

Les contours précis de la plateforme de crowdfunding Angel.Me doivent encore être dessinés. Bart Becks nous a toutefois confié qu’elle devrait être opérationnelle dès ce 4 juillet, en testant d’abord la formule de financement participatif par « récompense » (reward) : typiquement, les « investisseurs » obtiennent en échange de leur mise un accès au produit ou l’une ou l’autre exclusivité. La plateforme, a priori multisectorielle et aux ambitions internationales (même si le premier vivier sera la Belgique), aurait déjà enregistré 400 demandes de divers porteurs de projets, rien que via quelques messages sur les réseaux sociaux. Combien de projets seront proposés aux investisseurs en ligne ce début juillet ? Wait and see…

Bart Becks affirme pouvoir proposer des tarifs de commission moins élevés que ce que propose actuellement un MyMicroInvest par exemple, à savoir un prélèvement de 2 % du montant levé pendant 6 ans.