Achèvement de la place des Guillemins

Des bancs, des bambous, des plans d’eau mènent le navetteur vers la gare Calatrava. © Michel Tonneau
Des bancs, des bambous, des plans d’eau mènent le navetteur vers la gare Calatrava. © Michel Tonneau - TONNEAU

Lentement mais sûrement. Cinq ans après l’inauguration de la nouvelle gare des Guillemins, les autorités communales ont enfin baptisé la place qui fait désormais face à l’édifice de Calatrava : fontaines, plans d’eau, bambous et jeux de lumière escortent désormais cyclistes et piétons qui vont prendre le train. Situés perpendiculairement à la gare, les trois plans d’eau – deux de 45 mètres carrés, le troisième de 72 mètres carrés – seront animés par des vaguelettes, empêchant l’eau de geler. Des fontaines sont également programmées pour émettre des jets sur un mode aléatoire, jets qui seront mis en valeur par des éclairages de couleur.

D’une superficie totale de 8.000 mètres carrés, la place est aussi ponctuée de 51 arbres, de 300 plants de bambous et de parterres de rosiers blancs. Mais ce n’est pas le paradis pour autant, la vue du quartier depuis la gare n’est pas des plus plaisantes et plusieurs chantiers restent à l’agenda avant que le terminal des trains soit effectivement relié au parc de la Boverie puis à la Médiacité. «  Un lien cyclo-pédestre long de 1.250 mètres, rappelle le cabinet du bourgmestre, joindra ces deux pôles d’attractivité économique et développera, par toutes les fonctions qui y seront rattachées, une image et une dynamique fortes de métropole européenne.  » C’est dans ce contexte que d’ici la fin 2015, devrait être achevée la transformation des quais de la Meuse en boulevard urbain, la passerelle liant ces mêmes bords de Meuse au parc de la Boverie et au futur Ciac, le centre de design sur l’ancien site Balteau (dont les travaux ont récemment débuté), la rénovation de la tour cybernétique et, bien sûr, l’achèvement de la nouvelle tour des Finances. Et, au printemps 2018, ce sera le passage du tram - les travaux préparatoires viennent d’être lancés, notamment rue Varin.

En outre, d’ici 5 à 10 ans, un nouveau quartier d’affaires devrait s’élever sur la parcelle de 12.000 mètres carrés que possède Fedimmo entre la nouvelle tour des Finances et la cathédrale de Calatrava : à l’instar d’Euralille, de Lyon Part-Dieu ou de Bordeaux-Saint-Jean, l’ambition des pouvoirs publics est de profiter de la multimodalité qu’offrent la gare et ses abords pour élever, à deux kilomètres du centre-ville, 35.000 mètres carrés de bureaux, de logements et – un peu - de commerces.

Rappelons que l’édification de la nouvelle tour des Finances, qui a débuté en mars 2012, devrait s’achever fin de cette année. C’est à partir de ce moment que seront programmées la démolition des anciens bâtiments (prévue mi-2015), puis celle des immeubles existant sur la parcelle. C’est sur les terrains ainsi libérés que sera aménagée la nouvelle esplanade.

«  En tenant compte de l’ancienne programmation Feder et de l’actuelle, précise encore la Ville de Liège, les investissements publics s’élèvent à près de 93,5 millions d’euros. »