A Saint-Nicolas: « Chiens autorisés, Juifs interdits »

Edition numérique des abonnés

« L’entrée est autorisée aux chiens mais aux sionistes en aucune façon » : un café de la rue de la Coopération, à Saint-Nicolas, adapte le texte des affichettes répandues dans l’Allemagne nazie : « Interdit aux chiens et aux Juifs ».

La Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) a été saisie de la publication de cette « mise en garde » et va intenter une action. Joël Runbinfeld est en colère : « L’inscription en turc que l’on voit sur cette vitrine est différente : ‘Dans ce commerce les chiens sont autorisés, mais les Juifs, jamais’, est-il écrit. Ils vont plus loin que les nazis en réduisant les juifs en dessous du statut des chiens. C’est la résultante de la dynamique que l’on observe en Turquie où, sous l’impulsion d’Erdogan s’est instauré comme un antisémitisme d’Etat ».

La police a enlevé les affiches.