L’esplanade va bien s’agrandir

<span name=cutline_content dam:org_class=paragraph displayname=cutline_content dam:orgTag=cci:cutline_content><p dam:orgTag=cci:p>Une cinquantaine d’enseignes pourraient s’ajouter aux 90 enseignes accessibles depuis 2005. </p></span><p dam:orgTag=cci:p><span name=cutline_credit_c dam:org_class=character displayname=LEGENDE_CREDIT dam:orgTag=cci:cutline_credit_c>D.R.</span></p>

Une cinquantaine d’enseignes pourraient s’ajouter aux 90 enseignes accessibles depuis 2005.

D.R.

Elle était attendue depuis un an. Elle est effective depuis le 24 juin dernier. Le groupe français Klépierre, propriétaire du centre commercial de L’esplanade à Louvain-la-Neuve, a introduit il y a quelques semaines sa demande de permis socio-économique pour une extension de 18.314 m2. Soit une cinquantaine d’enseignes. L’extension est prévue au-dessus des voies de chemin de fer, entre le bâtiment actuel et la voie des Hennuyers. La demande comprend également 2.082 places de parking. La commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve doit rendre sa décision d’ici le 22 septembre. Le bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo) a toutefois déjà laissé entendre qu’il était favorable à cette extension. D’autant plus qu’elle se situe au-dessus du chemin de fer et non en prolongement du centre commercial, vers une pompe à essence. «  Cette zone étant inexploitée, il s’agit en effet de la piste la plus intelligente, confirme l’échevin David da Camara (Ecolo). Ce projet a donc une certaine pertinence.  »

Tout n’a pas été simple dans ce dossier pour Klépierre. Ce géant européen de l’immobilier de centres commerciaux a dû quelque peu revoir sa copie suite à l’arrivée de nouveaux actionnaires dans son capital. Conséquences : un an de retard et un projet raboté de plus de 10.000 m2. «  Vu la situation actuelle du marché, nous avons estimé qu’il était plus opportun, dans un premier temps, de développer une extension moins importante que ce qui était initialement prévu, explique Arnaud Bonnet, directeur du développement Benelux de Klépierre Une seconde phase pourrait voir le jour par la suite. Nous avons décidé d’agrandir l’esplanade car le potentiel de développement de Louvain-la-Neuve est encore important. La ville évolue et grandit très rapidement, le RER entrera aussi en gare d’ici quelques années. Autant de perspectives positives.  »

La construction de la galerie commerciale date de 2005. Elle comprend aujourd’hui 34.500 m2 de surfaces commerciales et 90 boutiques. Une extension est évoquée depuis 2010. Différents projets ont circulé depuis, dont le fameux diamant de l’architecte Fuksas. Il était toutefois temps d’avancer pour Klépierre, vu les projets de ses concurrents. Une extension du shopping de Woluwé est évoquée, alors que Matexi finalise à Wavre un projet commercial de 12.000 m2, baptisé La Promenade. «  Il y a de la place pour tout le monde en Brabant wallon, temporise Arnaud Bonnet, du haut de ses 8 millions de visiteurs par an. Je pense même que nous sommes complémentaires avec Wavre dans notre lutte contre l’évasion commerciale vers Bruxelles.  »

2017 ou 2018

Il y a quelques mois, Klépierre concentrait son travail sur des enseignes haut de gamme. L’incertitude demeure aujourd’hui sur ce point. «  Pour l’heure, nous pouvons seulement préciser que de grandes enseignes internationales, qui ne viendront jamais à Wavre, s’installeront dans cette extension, conclut Arnaud Bonnet. Les besoins ont été identifiés. »

Quid du timing ? Le dossier est dans les bureaux du Comité socio-économique national pour la Distribution, pour avis. Il repartira ensuite à la commune d’Ottignies-LLN pour décision. L’ouverture est espérée en 2017 ou 2018. Difficile toutefois d’établir une programmation précise puisque dans ce type de dossier, des recours sont à prévoir.