Guillemins: des bureaux prisés

Huit immeubles dont les hôtels du Midi, Métropole et des Nations sont concernés par la démolition. © S.P.
Huit immeubles dont les hôtels du Midi, Métropole et des Nations sont concernés par la démolition. © S.P. - immo retail

Preuve qu’il existe une réelle demande de bureaux modernes et bien situés à Liège : les 11.700 m² de nouveaux bureaux prévus pour la fin 2017 aux Guillemins ont reçu des demandes d’information pour… 56.650 m²!

« Effectivement, explique Jean-Marie Léonard, le promoteur liégeois, patron du groupe Circus. Nous avons actuellement pour 4.850 m² de bureaux en phase finale de confirmation, pour 9.350 m² de dossiers à l’étude et pour 42.450 m² de demandes de renseignements. » Il faut dire aussi que, pour des bâtiments neufs, le prix de 145 euros par m² et par an est assez attractif !

Les candidats, essentiellement belges, sont issus du monde de l’assurance et de la banque. Mais il y a aussi de bureaux de réviseurs d’entreprises et d’avocats. Des administrations et des parastataux également, mais la décision est plus lente à prendre…

Tous sont évidemment intéressés par la proximité de la gare et de l’autoroute.« Mais aussi par l’aspect esthétique, reprend le promoteur. Car l’immeuble possède une architecture atypique. Liège est une ville en plein renouveau et cela doit passer par des gestes forts. La gare Calatrava fut le premier, la tour des finances le deuxième, et celui-ci le troisième. »

Un hôtel de 83 chambres

Quant à l’hôtel trois étoiles prévu dans le bâtiment d’angle (3.266 m²), il proposera 83 chambres et le futur exploitant s’est déjà engagé (sans vouloir se faire connaître).

Au rez-de-chaussée, le Quick et le café Le Century retrouveront leur emplacement. Le Circus aussi (sauf si une autre enseigne locomotive est intéressée) et il est prévu une grande taverne-restaurant en dessous de l’hôtel.

Enfin, 12 logements privés (1.120 m²) sous forme d’appartements, certains au rez-de-chaussée, d’autres au-dessus de l’hôtel.

Le permis d’urbanisme en poche, l’heure est désormais aux différentes soumissions auprès des entrepreneurs. Avant les premières démolitions prévues pour juillet 2015. « Elles iront du Duc d’Anjou jusqu’au café “L’Underground”. Cela devrait aller vite et on veillera à faire le moins de poussières possible. Le creusement des fondations et les constructions leur emboîteront le pas. »

La livraison du premier bâtiment, le long de la rue des Guillemins, est prévue pour le premier avril 2017 et les suivants dans la foulée, jusqu’à la fin de la même année. « C’est une vraie bonne nouvelle, cela va rebooster tout le quartier des Guillemins », se réjouit-il.