Un char djihadiste au carnaval d’Alost (photos)

Le coup d’envoi de trois jours de fêtes de carnaval a été donné dimanche à Alost, où un cortège débridé a parcouru six kilomètres à travers la ville.

Quelque 200 petits groupes de fêtards ont fait honneur à la créativité et à l’impertinence déployées traditionnellement à Alost pour le carnaval, avec notamment quelques références aux djihadistes. Contrairement à d’autres localités du pays, la ville de Flandre orientale n’avait en effet pas interdit ce genre de costumes. Elle n’en avait pas moins déployé des mesures de sécurité supplémentaires au vu de l’actualité récente.

Edition numérique des abonnés
BELGA

Edition numérique des abonnés
BELGA

Edition numérique des abonnés
BELGA

Edition numérique des abonnés
Belga

Edition numérique des abonnés
BELGA

Les figures politiques belges, comme Bart De Wever, Elio Di Rupo, Charles Michel ou Laurette Onkelinx, ont également fait les frais des moqueries des carnavaliers. Certains déguisements étaient aussi inspirés par Ebola ou par le nouvel âge de départ à la pension.

Edition numérique des abonnés
BELGA

Parmi les 80.000 festivaliers attendus à Alost, quelques personnalités politiques ont été remarquées, notamment Alexander de Croo et Ben Weyts.