Crash en Argentine sur le tournage de «Dropped»: ce que l’on sait, ce que l’on ne sait pas

Une collision entre deux hélicoptères a fait 10 morts, lundi vers 17 heures (heure locale), à Villa Castelli, dans la province de La Rioja, à l’ouest de l’Argentine.

– > Crash en Argentine lors du tournage de la télé-réalité « Dropped » : la France en deuil

Les victimes participaient au tournage de « Dropped », l’émission de télé-réalité de TF1.

Ce que l’on sait

Les victimes

Parmi les victimes figurent huit Français dont trois sportifs : la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine. Les cinq autres victimes, identifiées par les autorités de la province comme Laurent Sbasnik, Lucie Mei-Dalby, Volodia Guinard, Brice Guilbert, et Edouard Gilles, travaillaient pour la société de production ALP.

Les participants

Outre Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine, le nageur Alain Bernard, la cycliste Jeannie Longo, le footballeur Sylvain Wiltord, la snowboardeuse Anne-Flore Marxer et le patineur Philippe Candeloro faisaient également partie des sportifs engagés dans cette aventure.

Philippe Candeloro avait d’ailleurs posté un selfie avec tous les participants sur Facebook (voir ici).

L’émission devrait être présentée par Louis Bodin, ancien monsieur météo sur TF1.

Une production ALP

Le jeu est produit par Adventure Line Productions (ALP), une grande société de production française spécialiste des jeux d’aventure comme « Koh-Lanta » et « Fort Boyard ». La société a déjà été confrontée à une crise quand, en mars 2013, un participant à « Koh-Lanta » était mort lors d’un tournage au Cambodge (Lire notre article).

Tournage annulé

L’accident mortel est survenu alors que l’équipe, d’environ 80 personnes au total en comptant les employés locaux, commençait l’enregistrement de la deuxième émission.

Edition numérique des abonnés
Photo News

TF1 et la société de production ont d’ores et déjà annoncé que le tournage était annulé et que les candidats ainsi que le personnel de production seront rapatriés dans les meilleurs délais en France.

L’émission était prévue pour être diffusée l’été prochain sur TF1.

Un jeu de télé-réalité

Issu d’un concept suédois, « Dropped » est une sorte de « Koh-Lanta survitaminé ». Le principe de l’émission consiste à lâcher en hélicoptère les candidats, d’anciens sportifs professionnels, en pleine nature dans un lieu reculé, et de les laisser retrouver par leurs propres moyens – sans carte ni boussole, mais avec quelques litres d’eau et une balise GPS – la civilisation pour recharger leur téléphone portable et appeler l’animateur de l’émission. À charge pour les candidats de subvenir à leurs besoins.

Le tournage de « Dropped » avait débuté fin février à Ushuaïa, pointe sud du continent américain, en Patagonie argentine.

– > Qu’est-ce « Dropped », le jeu de téléréalité de TF1 ?

Une enquête ouverte à Paris

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour homicides involontaires. L’enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (GTA).

Ce que l’on ne sait pas

Les circonstances de l’accident

Les circonstances du drame sont encore floues, mais on sait que la météo était clémente.

Les deux hélicoptères venaient de décoller d’un terrain de football à Villa Castelli quand ils se sont heurtés. Le troisième appareil devait décoller quelques instants plus tard. À son bord : les autres candidats de « Dropped », qui à l’exception de Sylvain Wiltord, revenu en France, et Philippe Candeloro qui pour les besoins du jeu avait les yeux bandés ont assisté au drame.

L’état des hélicoptères

Selon les autorités locales, les deux hélicoptères avaient été affrétés par la société de production ALP. Le premier appartenait au gouverneur de la province de La Rioja et l’autre venait d’une province voisine, Santiago del Estero. L’état des appareils pourrait être en cause, selon les médias locaux, qui rappellent que les conditions climatiques étaient bonnes.

Edition numérique des abonnés
Photo News

Les appareils proches l’un de l’autre

Selon Le Figaro, les hélicoptères volaient à une centaine de mètres d’altitude, assez près l’un de l’autre, sans doute pour que les cameramen puissent filmer l’équipage adverse. Au moment du décollage, les deux appareils étaient à 5 mètres l’un de l’autre et aucune anomalie technique n’a été relevée.

L’un des hélicoptères aurait explosé en vol, l’autre serait tombé

Quelques minutes après le décollage, l’un des deux hélicoptères aurait heurté la queue de l’autre, provoquant l’incendie du premier et la chute de l’autre, selon de témoins entendus sur Radio Phoenix.

Le second a chuté à pic au pied d’une falaise, compliquant le travail des autorités, rapporte Le Parisien.

L’hommage aux victimes de « Dropped » (Cliquez ici pour les mobiles)