Liège: les quais sur Meuse sont terminés

Les travaux avaient commencé en novembre 2012. © Sophie Kip
Les travaux avaient commencé en novembre 2012. © Sophie Kip - sophie kip

A six heures ce jeudi matin, le quai de Rome sera rouvert à deux fois deux bandes de circulation, mettant ainsi un terme à un vaste chantier qui a occupé Liège durant 2,5 ans. Seul le tunnel de 400 mètres sous l’avenue Blonden et la pile de la future passerelle doivent encore être terminés.

Mais l’essentiel est fait, et bien fait ! « Liège a cette véritable chance d’être traversée par un fleuve , fait remarquer Maxime Prévot, le ministre des Travaux publics wallons. Avec ce chantier, les Liégeois vont pouvoir le redécouvrir à partir de la rive gauche, comme Jean-Pierre Grafé l’avait fait en son temps avec la rive droite. »

En effet, du pont de Fragnée jusqu’au pont Kennedy, une longue promenade pédestre et cycliste, fleurie et bordée de bancs, a été recréée le long de la Meuse.

Mais la raison principale de chantier était d’abord d’en terminer avec cette véritable autoroute qui entrait dans Liège pour la transformer en un « boulevard urbain » où la vitesse sera limitée à 50 km/h.

« On le constate déjà, la diminution de la vitesse permet de fluidifier davantage le trafic et d’assurer une plus grande sécurité aux usagers », reprend le ministre.

Plusieurs carrefours surélevés et dotés de feux lumineux permettent désormais l’accès direct dans les quartiers (Fragnée, Guillemins, Blonden), ce qui n’était pas possible auparavant. Les feux seront bientôt synchronisés à 50 km/h.

Ce chantier de 25 millions avait débuté en novembre 2012 pour une durée de deux ans. Il lui aura fallu six mois de plus mais le résultat en vaut la peine.

Il a été dessiné par le célèbre paysagiste français, Michel Courajoud, qui a déjà réalisé les quais d’Orléans, Lyon et Bordeaux. Il ne verra malheureusement pas le résultat final vu qu’il est décédé l’an dernier.

« Piloté par le Service public de Wallonie , reprend Murielle Dossin, la responsable presse du chantier, il devait aussi s’arranger pour faire la jonction avec trois autres grands projets liégeoisque sont le quartier de la gare, la passerelle vers le parc de la Boverie et l’arrivée du tram. »

Tout a été fait pour limiter au maximum les nuisances pour les riverains du quai de Rome et du boulevard Frère Orban. En échange, ceux-ci vont bénéficier désormais d’un environnement beaucoup plus agréable et leur bien immobilier aura, à coup sûr, pris de la valeur.

On ne peut encore l’apprécier, car leurs plantations vont à peine commencer, mais tout le parcours sera rempli d’arbustes, de fleurs et de gazon.

Notamment sur l’avenue Blonden, rebaptisée en son centre « Jardin Blonden » car elle devra assurer la « jonction verte » entre l’esplanade des Guillemins et le parc d’Avroy.