La Suède avance la fermeture de deux réacteurs nucléaires à 2019

Le groupe énergétique public suédois Vattenfall a annoncé mardi qu’il avancerait de six ans, aux alentours de 2019, la fermeture de deux réacteurs nucléaires de la centrale de Ringhals (ouest de la Suède), trop coûteux.

La Suède compte trois centrales nucléaires entrées en service dans les années 1970 et 1980 avec dix réacteurs, dont cinq exploités par Vattenfall. Elles ont fourni 39 % de l’électricité consommée dans le pays en 2013.

Les réacteurs 3 et 4 de Ringhalls, centrale nucléaire située sur la côte ouest à une cinquantaine de kilomètres au sud de Göteborg, doivent rester en service jusqu’aux années 2040.

Vattenfall, qui détient 70,4 % de la centrale, a informé l’allemand EON, l’autre actionnaire avec 29,6 %. La décision doit encore être entérinée par le conseil d’administration de la société qui gère la centrale, Ringhals AB.