Le tribunal de police de Bruxelles estime qu’Uber est un service de taxi illégal

Une manifestation de taxis contre Uber à Bruxelles.
Une manifestation de taxis contre Uber à Bruxelles. - BELGA

Un chauffeur Uber a été reconnu coupable, lundi devant le tribunal de police de Bruxelles, d’infraction à la réglementation relative au transport rémunéré de personnes. Il s’agissait de la première citation en justice d’un conducteur Uber depuis l’arrivée de cette société américaine à Bruxelles, en février 2014. Plus de trente dossiers du même type sont toujours à l’information ou à l’instruction, selon le parquet de Bruxelles.

Le chauffeur concerné, via son avocat, Me Jacques Verhaegen, avait contesté l’infraction. Selon l’avocat, il y a infraction si la personne a mis son véhicule à la disposition du public. Or, ici, le chauffeur l’aurait mis à la disposition de la société Uber. Le véhicule a été saisi.

Le transport de particuliers par des particuliers, via l’application mobile «Uber», est illégal à Bruxelles. L’«app» est néanmoins utilisée par de nombreuses personnes, ce qui a engendré ces derniers mois de vives réactions de la part des taxis bruxellois, qui parlent de concurrence déloyale.

A lire : Bruxelles attaque Uber en justice

En décembre, Pascal Smet, ministre régional bruxellois de la Mobilité, avait attaqué Uber en Justice, considérant que l’entreprise de covoiturage ne respectait pas la loi.