Nos 30 terrasses de l'été (carte interactive)

BRUXELLES

1 AMBITIEUX : Brugmann

Difficile de dire ce que deviendra ce projet supervisé par le chef Matthias Van Eenoo, fils et petit-fils de restaurateurs, passé par les brigades d’Alain Senderens au Lucas Carton, et de Christophe Aribert à l’Opéra Garnier. L’ambition de rendre vie à une maison de maître exceptionnelle, ancienne demeure du baron Raoul Richard, est à encourager. Une superbe terrasse longe le parc de l’Abbé Froidure, îlot de verdure étrangement méconnu dans la ville. Vous êtes là, vous êtes loin.

2 SIMPLE : Henri et Agnes

Dans un quartier de Bruxelles où les bureaux meublent le paysage, ce repaire possède une terrasse cachée sur le toit de l’hôtel. S’y rendre n’est peut-être pas le plus simple, mais il s’agit d’une des rares terrasses qui ne soient pas blingbling dans le ciel de la capitale. Côté cuisine, on ne se la raconte pas, avec une sélection rigoureuse de produits, la plupart du temps issus de l’agriculture biologique et toujours cuisinés avec sincérité.

Edition numérique des abonnés

Henri et Agnes, 48 rue Véronèse, 1000 Bruxelles, T. 0471 22 28 02, www.henrietagnes.com. Ouvert du lundi au vendredi de 11 h 30 à 15 h. Brunch tous les dimanches de 11 h 30 à 15 h.

3 CENTRAL : De Markten

Posé au coeur de Bruxelles, le centre culturel flamand dispose d’une des terrasses les plus agréables du centre-ville. On y allonge quelques transats où il est plaisant de laisser filer l’après-midi. Oubliez la cuisine de cantine que propose l’enseigne pour vous contenter d’une bière si vous parvenez toutefois à capter l’attention de la serveuse, souvent seule au monde. L’esprit du lieu est sympathique, mais les fins becs iront chercher un sandwich à la Crémerie de Linkebeek, juste en face, où l’on trouve toujours de l’ettekeis, le fromage de Bruxelles qu’on trouve rarement dans la ville.

Edition numérique des abonnés

De Markten, 5 rue du Vieux Marché aux Grains, 1000 Bruxelles, T. 02 512 34 25, www.demarkten.be. Ouvert du lundi au samedi de 8 h 30 à minuit et le dimanche de 10 h à 18 h.

4 CONVIVIAL : Charlotte Café Cuisine

En mai, Charlotte a épousé son âme soeur Émile, une belle adresse de bistrot à manger à Ixelles, avec une terrasse qui mérite que l’on s’y arrête pour casser la croûte. Quant à Charlotte, on se souvient d’avoir découvert ce vieux bistrot de quartier du bout du Dieweg l’année dernière. L’affaire a tourné court, mais sa renaissance fut festive et pleine de belles intentions. La terrasse, plein sud, populaire et sans doute rapidement branchée, devrait être l’un des rendez-vous de l’été pour ceux qui apprécient le bon, la fête et les vieux tubes.

Edition numérique des abonnés

Charlotte Café Cuisine, 2 Dieweg, 1180 Bruxelles, T. 02 374 47 19, www.charlottecafecuisine.be. Ouvert tous les jours de 7 h 30 à 23 h et le week-end de 9 h à minuit.

5 COOL : L’Arrière-Pays

Entre le Sablon et les Marolles, L’Arrière-Pays aligne une terrasse sympathique, épargnée des bruits de la ville. Service agréable et détendu. Le genre de lieu où vous faites partie des meubles dès la seconde visite. Les habitués, antiquaires et autres galeristes du quartier, y prennent l’apéritif en début de soirée, un Ricard, un kir, un Picon ou un autre classique du genre. Vous y apprécierez une cuisine simple et sans prise de tête. Spécialité de tartines le midi.

Edition numérique des abonnés

L’Arrière-Pays, 60 rue des Minimes, 1000 Bruxelles, T. 02 514 77 07, www.arriere-pays.be. Ouvert tous les jours, midi et soir.

6 ÉTOILÉ : La Villa Lorraine

La Villa Lorraine poursuit un renouveau engagé depuis quatre ans et son rachat par Serge Litvine. Après la cuisine, le renouvellement du cadre et le retour d’une première étoile, c’est la terrasse qui a fait l’objet d’un profond réaménagement. Dans les ombres du Bois de la Cambre, on y apprécie une cuisine gastronomique classique, mais rajeunie par le chef Maxime Colin, aux commandes de l’institution depuis un an. Cette terrasse est associée à La Villa Lorraine, et non au Dyptique, brasserie de La Villa.

Edition numérique des abonnés

La Villa Lorraine, 75 avenue du Vivier d’Oie, 1000 Bruxelles, T. 02 374 31 63, www.villalorraine.be. Ouvert du mardi au samedi de 12 h à 14 h et de 19 h à 22 h.

7 REMARQUABLE : Rouge Tomate

C’est l’une des plus belles terrasses de la capitale, discrète et un brin corporate, idéale pour un repas du midi. On apprécie la cuisine d’Alex Joseph, désormais bien en place et toujours aussi respectueuse du produit. Un excellent chef qui a su alléger le geste. La cuisine de cette maison de standing est celle qui a peut-être le mieux évolué depuis trois ans. Encourageant.

Edition numérique des abonnés

Rouge Tomate, 190 avenue Louise, 1050 Bruxelles, T. 02 647 70 44, www.rougetomate.be. Ouvert du lundi au vendredi de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 22 h 30, et le samedi de 19 h à 22 h 30.

8 DÉLICAT : Bouchéry

La cuisine d’auteur de Damien Bouchéry doit être défendue. Elle se découvre l’hiver dans le bel intérieur du lieu, et s’accommode d’une terrasse parmi les plus délicates de la capitale. Qu’y mangerez-vous ? Impossible à dire, Damien ne compose qu’avec ce que lui apporte le marché. Les soirées peuvent prendre racine dans la nuit, sous les étoiles, enivré que vous serez par l’une des belles bouteilles de la carte des vins. À faire au moins une fois par été.

Edition numérique des abonnés

Bouchéry, 812 A chaussée d’Alsemberg, 1180 Bruxelles, T. 02 332 37 74, www.bouchery-restaurant.be. Ouvert tous les soirs sauf le dimanche.

9 RASSEMBLEUR : Ventre Saint Gris

Le Ventre Saint Gris fait partie de ces maisons dont vous n’entendez que du bien sans pour autant que cela ne fasse de vagues. L’enseigne doit en partie sa réputation à un lunch collant à l’air du temps, et ce, depuis des lustres. Une aubaine côté prix, au même titre que les soirées du jeudi quand le chef visite les classiques des gastronomies du monde. Cela donne de jolies fiestas où Mike, le chef, se mesure à la paella de Valence, aux coquillages de l’Atlantique ou aux morilles, bref à tout ce qui est bon. La formule gagnante remplit la salle l’hiver et la terrasse l’été, harponnant gens du quartier, hommes d’affaires, retraités et fins becs d’un peu partout.

Edition numérique des abonnés

Ventre Saint Gris, 10 rue Basse, 1180 Bruxelles, T. 02 375 27 55, www.ventresaintgris.com. Ouvert du mardi au dimanche, midi et soir.

WALLONIE

10 CHARMANT : Le Coq aux Champs

La maison de bouche étoilée de Christophe Pauly ravit les palais les plus difficiles. Une des plus belles maisons de Wallonie. Sa cuisine gastronomique de saison et des terroirs aime le goût du vrai. L’été, on l’apprécie sur une terrasse refaite l’année dernière, rafraîchie par les vents du Condroz. Durbuy n’est pas loin, l’Ourthe se déploie à quelques kilomètres. Si vous avez le temps, perdez-vous dans ce Condroz et les premiers contreforts de l’Ardenne pour en découvrir les charmes méconnus.

Edition numérique des abonnés

Le Coq aux Champs, 71 rue du Montys, 4557 Soheit-Tinlot (Nandrin), T. 085 51 20 14, www.lecoqauxchamps.be. Fermé samedi midi, dimanche et lundi.

11 BRITISH : L’Auberge du Moulin Hideux

Institution culinaire des Ardennes belges, L’Auberge du Moulin Hideux fut le premier établissement à entrer dans la chaîne des Relais & Châteaux, l’une des plus prestigieuses associations hôtelières qui soient. Si l’intérieur de l’ancien moulin a perdu de son lustre, la propriété reste splendide, idéale à découvrir au fond d’une vallée où même les téléphones portables se perdent. Sous un soleil d’été ou d’automne, la terrasse est enchanteresse avec des airs de manoir anglais.

Edition numérique des abonnés

L’Auberge du Moulin Hideux, 1 Moulin Hideux, 6831 Noirefontaine, T. 061 46 70 15, www.moulinhideux.com. Fermeture hebdomadaire du mercredi midi au jeudi midi.

12 RAFRAÎCHISSANT : La Cuisine d’un Gourmand

Une maison dont on parle de plus en plus, à la fois conviviale et gastronome, longeant le fleuve. Une terrasse avec les pieds presque dans l’eau dans un coin du Namurois où la Meuse se fait belle à voir. Un point de départ pour une promenade qui pourrait vous faire découvrir l’abbaye de Maredsous et les jardins d’Annevoie.

Edition numérique des abonnés

La Cuisine d’un Gourmand, 8 avenue Général Gracia, 5170 Profondeville, T. 081 57 07 75, www.lacuisinedungourmand.be. Ouvert du mercredi au dimanche de 12 h à 13 h 45 et de 19 h à 20 h 45.

13 SPORTIF : La Capitainerie

La Capitainerie de Jambes, située en bord de Meuse, est le lieu parfait avant ou après la découverte de Namur. Si vous avez envie d’action, stand-up paddle, blob jump et location de bateaux sont proposés. Pour ceux qui ne le savent pas, le blob jump est une activité qui vous envoie dans les airs sur un grand coussin. Atterrissage délicat, lunch pour s’en remettre ou dîner flottant avec vue imprenable sur la Meuse et la citadelle de Namur.

Edition numérique des abonnés

La Capitainerie, 38 boulevard de la Meuse, 5100 Jambes, T. 0476 23 31 42, www.lacapitainerie.be. Restaurant ouvert du mercredi au dimanche de 12 h 15 h et tous les soirs sur réservation pour groupes. Bar ouvert tous les jours de 9 h à 19 h.

14 INVENTIF : Philippe Fauchet

Philippe Fauchet fait partie de ces chefs qui ont adapté leur cuisine à leur environnement. Près de Saint-Georges, sur le plateau de Hesbaye, il s’est fait une belle réputation dans une ferme du XVIIIe siècle au travers de ses préparations de légumes, remportant le titre de Chef de légumes chez Gault & Millau. Marquée par la fraîcheur et une réelle inventivité, sa cuisine ne manque pas de gourmandise. Les prix sont parfois pointés du doigt, mais il n’empêche, l’endroit mérite la visite. On apprécie la terrasse baignée de l’esprit des lieux et des parfums de la campagne hesbignonne.

Edition numérique des abonnés

Philippe Fauchet, 62 rue de Warfée, 4470 Saint-Georges, T. 04 259 59 39, www.philippefauchet.be. Fermé le lundi, mardi et samedi midi, et le dimanche soir.

15 BUCOLIQUE : Les Gamines

Aude et Lorraine Piette ont joliment transformé l’hôtel familial du Val de Poix, à Poix-Saint-Hubert, village autrefois surnommé le Petit Paris, tant les touristes étaient alors nombreux. Elles ont fait de l’ancienne brasserie de l’hôtel un bistrot chantant les produits du terroir et des fermes voisines. Citoyenne et militante, l’initiative des deux soeurs doit être encouragée d’autant qu’elles ont associé à une cuisine convaincante une carte de vins de soif et de bières locales à apprécier sur une terrasse dominant la Lhomme. La découverte de l’été.

Edition numérique des abonnés

Les Gamines, 18 rue des Ardennes, 6870 Poix-Saint-Hubert, T. 061 61 13 29, www.lesgamines.be. Ouvert du lundi au jeudi de 17 h à 21 h 30, le vendredi de 17 h à 22 h, le samedi de 11 h à 22 h et le dimanche de 11 h à 21 h.

16 LOCAL : Le Chameleux

Ce joli café-restaurant est logé dans le hameau de Chameleux, à deux pas de Florenville, au bord d’un ruisseau qui fait office de frontière avec l’Hexagone. Impeccable terrasse pour apprécier la truite meunière sortie d’une pêcherie voisine, accompagnée de pommes de terre au lard, incontournable recette locale. C’est un peu le bout du monde, avec Orval à portée de fusil, sur le chemin du retour, puis Florenville et Bouillon.

Edition numérique des abonnés

Le Chameleux, 5 Chameleux, 6820 Florenville, T. 061 31 10 20, www.lechameleux.be. Ouvert de 11 h 45 à 13 h 30 et de 18 h 30 à 20 h 30, fermé le mardi soir et le mercredi.

17 RARE : Vin en Vie

Si l’attachant village de Gaume vaut le détour pour la table étoilée de Clément Petitjean, vous serez surpris d’y découvrir un bar à vins “ hors des sentiers battus ” tenu par le sommelier Cédric Thomas, bien fourni en vins joyeux et conviviaux. Une sélection de vins naturels à déguster avec d’autres raretés est accessible sur place, à apprécier dans la brasserie voisine, l’Empreinte du Temps, ou en terrasse par beau temps. Cette terrasse est simple, en accord avec les charmes d’un village qui entretient une tradition vinicole. Un goût de Bourgogne, et pas que dans les couleurs de la pierre.

Edition numérique des abonnés

Vin en Vie, 12 rue Escofiette, 6767 Torgny, T. 0471 89 71 32. Ouvert les mercredi, jeudi et samedi de 10 h à 18 h, et le vendredi de 10 h à 19 h.

FLANDRE

18 PRATIQUE : Wasbar

Belle idée que celle d’avoir associé un bistrot à un salon lavoir classique. Cette première enseigne a vu le jour à Gand, mais s’est depuis exportée à Anvers et à Courtrai. Elle serait, dit-on, sur le point de débarquer à Bruxelles. Dans la métropole, la terrasse s’ouvre sur le Vlaamsekaai, quartier des plus sympathiques. Intérieur design et rétro où se mélangent machines à laver, séchoirs et bar. Il fallait y penser. Le dimanche, on y brunche entre 10 h et 13 h.

Edition numérique des abonnés

Wasbar, 5 Graaf van Egmontstraat, 2000 Anvers, T. 03 344 91 04, www.wasbar.com. Ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 20 h, les samedi et dimanche de 10 h à 18 h.

19 CLASSIQUE : De Pastorie

Magnifique bâtiment du XVIIe siècle complètement restauré dans un cadre à l’avenant. Gault & Millau a naguère élu cette terrasse comme étant la plus belle du pays, un signe. La cuisine y est classique et bourgeoise, en phase avec un cadre bucolique à découvrir un dimanche de douce randonnée à travers la campagne flamande.

Edition numérique des abonnés

De Pastorie, 2 Plaats, 2460 Lichtaart, T. 014 55 77 86, www.restaurantdepastorie.be. Fermé le dimanche soir, les lundi et mardi.

20 INDÉMODABLE : Café Hopper

Hopper est à Anvers ce que L’Archiduc est à Bruxelles. Concert de jazz plusieurs soirs par semaine où l’on croise la faune musicale locale, jazz, électro ou rock. Pas mal d’artistes en tous genres dans ce repaire du quartier sud, à deux pas du MuHKA. Jolie terrasse, conviviale et agréable, bien dans l’atmosphère du lieu, où cela discute et refait le monde jusqu’à pas d’heure dans la nuit.

Edition numérique des abonnés

Café Hopper, 2 Léopold de Waelstraat, 2000 Anvers, T. 03 248 49 33, www.cafehopper.be. Ouvert tous les jours, du dimanche au mercredi de 9 h à 2 h et du jeudi au samedi de 9 h à 3 h.

21 RAPIDE : Take 5 Minutes in Paris

À deux pas du Musée de la mode (MoMu), Take 5 Minutes in Paris cache un délicieux petit jardin où l’on refait le plein d’énergie avec un panini, une salade ou une soupe. Rien de bien terrible dans l’assiette, mais l’endroit vaut le détour pour une fraîcheur dont on profite avant de reprendre le chemin des boutiques de mode de la Nationalestraat ou des antiquaires du quartier.

Edition numérique des abonnés

Take 5 Minutes in Paris, 50 Kloosterstraat, 2000 Anvers, T. 03 248 64 75. Ouvert du mercredi au dimanche de 11 h 30 à 20 h.

22 UNIQUE : Broer Bretel

Anvers et le café vivent une profonde histoire d’amour. Dix, peut-être quinze lieux ont ouvert ces dernières années, espaces sympathiques où l’on peut lire, travailler, surfer, voire se réunir pour parler affaires ou du temps qui passe, en dégustant cappuccinos, macchiato, latte et autres déclinaisons du noir nectar. La plupart de ces bars à café ont des terrasses assorties à l’esprit des lieux, mais s’il faut en retenir une dans cette ville, ce sera celle du Broer Bretel.

Edition numérique des abonnés

Broer Bretel, 7 Nassaustraat, 2000 Anvers, T. 0484 15 82 96, www.broerbretel.be. Ouvert le lundi et du mercredi au vendredi de 8 h 30 à 18 h, et les week-ends de 10 h 30 à 18 h 30.

23 NORDIQUE : Ten Bogaerde

Situé à quelques kilomètres de la mer, Ten Bogaerde se loge dans une vieille ferme abbatiale rénovée. Cuisine saisonnière à base de produits de qualité, cadre contemporain côté intérieur, terrasse exceptionnelle lovée dans la cour d’un bâtiment marquant des polders et la plaine de l’Yser.

Edition numérique des abonnés

Ten Bogaerde, 10 Ten Bogaerdelaan, 8670 Coxyde, T. 058 62 00 00, www.tenbogaerde.be. Fermé dimanche et lundi.

24 VOYAGEUR : Mosquito Coast

Un pub dans l’esprit de Gand, ville sympathique et tendance où il se passe décidément pas mal de choses rayon gastronomie. Comme l’on y rencontre des gens qui aiment les voyages et partagent leurs souvenirs, la terrasse vaut le détour pour ceux et celles qui n’auraient pas encore défini leur prochaine destination de vacances. Cocktails agréables, cuisine discutable.

Edition numérique des abonnés

Mosquito Coast, 28 Hoogpoort, 9000 Gand, T. 09 224 37 20, www.mosquitocoast.be. Ouvert tous les jours à partir de 11 h, sauf le lundi et le dimanche de 15 h à 22 h 30.

25 AUTHENTIQUE : Café ’t Werftje

Une maison de pêcheurs, un bistrot comme on n’en trouve plus, une terrasse populaire avec les crevettes à éplucher soi-même, la Rodenbach et d’autres bières plutôt oubliées. L’âme des pêcheurs et de la mer. À revoir avant que ce monde-là ne disparaisse.

Edition numérique des abonnés

Café ’ t Werftje, 29 Werfkaai, 8380 Zeebruges, T. 0497 55 30 10, www.cafetwerftje.weebly.com. Ouvert tous les jours de 7 h 15 à 23 h sauf le mercredi.

26 MÉDITERRANÉEN : Benoit & Bernard Dewitte

Passé par les cuisines d’Édouard Loubet, au Domaine de Capelongue dans le Lubéron, et de l’Oustau de Baumanière aux Baux de Provence, Benoit Dewitte propose une cuisine précise et pleine de fraîcheur qui laisse s’exprimer le produit. Elle est portée par les goûts de la Méditerranée qu’un repas en terrasse vous laisse imaginer à peine plus loin que l’horizon. Un bel endroit, une découverte.

Edition numérique des abonnés

Benoit & Bernard Dewitte, 52 A Beertegamstraat, 9750 Zingem, T. 09 384 56 52, www.benoitdewitte.be. Fermé dimanche et lundi.

27 HISTORIQUE : Café Vlissinghe

Le Café Vlissinghe est l’estaminet le plus vieux de Bruges. Il fête en 2015 son 500e anniversaire. Pour fêter l’événement, un programme d’animations et autres joyeusetés est prévu tout au long de l’année, mais la terrasse protégée du lieu a toujours été un havre de paix dans le superbe quartier Sainte-Anne de la ville où le pittoresque n’est jamais bien loin des lieux les plus fréquentés.

Edition numérique des abonnés

Café Vlissinghe, 2 Blekersstraat, 8000 Bruges, T. 050 34 37 37, www.cafevlissinghe.be. Fermé le lundi et le mardi.

28 ARTY : Urb Egg Café

Dans le cadre de la Triennale d’art contemporain et d’architecture, Bruges a invité dix-huit artistes internationaux à créer des oeuvres le long d’un parcours d’artistes dans la ville et ses abords. L’Urb Egg Café durera le temps d’un été, sur le parcours, à l’ombre d’une oeuvre d’Anne Senstad. Un café du futur, avec environnement adéquat et une terrasse que l’on annonce immanquable. Concerts et animations en tous genres.

Edition numérique des abonnés

Urb Egg Café, sur le site Pakhuizen (DuPont), entrée par la Wulpenstraat, Bruges, du dimanche au jeudi de 13 h à 22 h, les vendredi et samedi de 13 h à minuit.

29 RITUEL : Marie Siska

Cet hôtel-restaurant est on ne peut plus classique de chez classique, mais retrouver ses jardins pour une heure, un après-midi ou la soirée reste un incontournable, malgré le temps qui passe. Les petits enfants s’y amusent, les adolescents la tolèrent, les anciens y ont des souvenirs, et tous se réjouissent d’y apprécier une gaufre l’après-midi, voire une sole meunière ou une tomate crevettes si l’estomac réclame pitance.

Edition numérique des abonnés

Marie Siska, 177 Zoutelaan, 8300 Knokke-Heist, T. 050 60 17 64, www.siska-marie.com. Ouvert d’avril à fin septembre tous les jours à partir de 13 h 30 pour le tea room et jusqu’à 22 h pour la cuisine.

30 MARITIME : Plateau River Café & Seafood Restaurant

Après New York et Londres, Anvers a désormais son River Café. L’enseigne est une création de Philippe Hawinkel, propriétaire du Vrijdag Visdag, restaurant et bar à huîtres couru dans le centre de la métropole. Ancien importateur et distributeur de fruits de mer, cet entrepreneur connaît mieux que personne le monde des homards, crabes, huîtres, bigorneaux ou moules que l’on déguste les yeux dans l’Escaut. Beau parcours pour un homme d’affaires qui a fait ses débuts au guidon d’un triporteur en vendant des huîtres sur le marché anversois.

Edition numérique des abonnés

Plateau River Café & Seafood Restaurant, 27 Jordaenskaai, 2000 Anvers, T. 0495 10 80 08, www.plateauroyal.be. Ouvert les jeudi et vendredi midi et soir, le samedi soir et le dimanche sans interruption.

Lire aussi embedviz

Lire aussi embedviz