Charleroi Chaque dernier dimanche du mois : La danse de salon agite les Ecuries

Tango, tcha-tcha-tcha, valse lente ou viennoise, rumba… Toutes les danses de salon se pratiquent chaque dernier dimanche du mois dans un Ballroom où intergénérationnel et mixité sont roi et reine de la piste.

Charleroi/Danses avait déjà tenté de lancer un thé dansant quelques années plus tôt. Sans grand succès. Depuis septembre dernier pourtant, avec un concept renouvelé et sous un nouveau nom, voici le « Ballroom » qui permet à tous, jeunes et moins jeunes, danseurs confirmés ou débutants, de pratiquer la danse de salon et d’apprendre les pas en compagnie de Belinda Giordano (20 ans, championne de Belgique en 2005) et de son partenaire, Fabien Gangitano (24 ans), sous la houlette de DJ Piiit, star du genre à Bruxelles.

Fabrice Laurent, animateur-coordinateur de Présence et Action Culturelles (PAC), se démène dans son rôle de médiateur d’un projet auquel l’association a immédiatement adhéré, tant il répond à son objectif premier, à savoir « agir par la culture ». « Avec le Ballroom, il y a une véritable dimension de démocratie culturelle. Les gens participent à la culture, ils n’en sont pas de simples consommateurs. En plus, les Carolos ont l’occasion d’investir un lieu magnifique, où se produisent de vrais professionnels ».

Samuel Costantinis a pris connaissance du Ballroom en effectuant un stage de communication au PAC. Ce jeune, DJ dans des soirées « traditionnelles », avoue avoir « retrouvé dans les danses de salon les valeurs de lien avec une personne qu’on connaît. Ça permet aussi de montrer que les jeunes de la région se bougent un peu ». Et c’est vraiment intergénérationnel. « Des grands-parents viennent avec leurs petits-enfants, précise Fabrice Laurent, le Ballroom montre que les concepts de “culture d’en haut” et de “culture d’en bas” sont dépassés. Il y a vingt ans, il eût été inimaginable de voir le Ballet royal de Wallonie, devenu Charleroi/Danses, proposer un thé dansant ! »

De 14 à 18 h 30, ce 25 janvier, aux Écuries (bd Mayence, 65) –

www.charleroi-danses.be