Ixelles «Face à face» avec l'artiste Pietrantonio D'Errico L'art contemporain accroché au coeur du quotidien de la Free Clinic

Ixelles «Face à face» avec l'artiste Pietrantonio D'Errico L'art contemporain accroché au coeur du quotidien de la Free Clinic

N ous avons réussi à combiner aide sociale et aide culturelle en mettant le public en contact direct avec l'art contemporain. C'est l'avis d'Hélène de Zagon, médiatrice de la Fondation Roi Baudouin, à propos de l'oeuvre de Pietrantonio D'Errico, inaugurée vendredi soir à la Free Clinic (1). Ce centre de planning familial et de santé mentale, aussi maison médicale (aide médicale, psychologique, sociale et juridique), qui s'occupe de personnes en difficulté, souhaitait embellir son environnement.

C'était très important , explique Ingrid Leruth, assistante sociale et promotrice du projet, d'améliorer notre cage d'escalier. C'est un lieu très fréquenté - 1.200 consultations par mois, en moyenne - et il était trop sombre. Nous voulions que l'artiste y amène de la lumière... en respectant ce que nous sommes. C'est pourquoi les oeuvres traitent de multiculturalité. Nous accueillons une population très mélangée. Nous avons également insisté sur l'idée des regards, d'où le nom de l'exposition, «Face à face». Mais il fallait que ce soit sobre. Nous sommes, quand même, un centre de santé mentale!

Les travaux ont été réalisés dans le cadre du programme «L'art (public) apprivoisé» lancé en 1998 par la Fondation Roi Baudouin et Bruxelles 2000. Ce projet vise à rapprocher artistes et citoyens, affirmer la présence de la création contemporaine à Bruxelles et renforcer les liens entre art et société. Cette initiative permet également d'améliorer le quotidien de certains lieux publics.

Le projet a d'abord été discuté entre les membres de la Free Clinic et Hélène de Zagon. Une fois les exigences fixées, l'artiste correspondant le plus au projet a été choisi. C'est une réalisation à laquelle la Fondation Roi Baudouin tient beaucoup , avoue Hélène de Zagon.

Après avoir peint la cage d'escalier en jaune et blanc cassé, installé des spots de lumière, une rampe lumineuse et creusé une baie vitrée dans le toit, l'artiste a amené ses toiles.

C'est la première fois que je participe à un tel projet, témoigne Pietrantonio D'Errico. C'est donc une découverte pour moi. J'ai énormément apprécié . Je suis prêt à recommencer.

V. D. M. (St.)

(1) L'installation permanente est accessible, pendant les consultations, du lundi au vendredi de 9 à 19 h et le samedi de 10 à 12 h, dans les couloirs de la Free Clinic, chaussée de Wavre, 154 à Ixelles (02-512.13.14).