Koekelberg au Qatar : l’enquête n’a rien révélé

Rédaction en ligne

lundi 28 février 2011, 21:03

Une lettre anonyme envoyée au Comité P affirmait que le patron de la police fédérale et sa collaboratrice avaient utilisé de l’argent de la police pour des achats personnels.

Koekelberg au Qatar : l’enquête n’a rien révélé

© Thomas Blairon

Le Comité P de contrôle des services de police n’a pas constaté d’irrégularité formelle dans l’affaire du récent voyage au Qatar du patron de la police fédérale Fernand Koekelberg

L’affaire a pris naissance lorsqu’une lettre anonyme envoyée au Comité P a affirmé que M. Koekelberg et sa collaboratrice Sylvie Ricour avaient utilisé de l’argent de la police pour des achats personnels. Selon la missive, cela se serait produit à l’occasion d’un voyage dans cette presqu’île de la péninsule d’Arabie, où le Commissaire général de la police fédérale se rendait dans le cadre de sa candidature à une fonction auprès d’Interpol.

L’enquête demandée par la ministre n’a donc rien révélé, a indiqué lundi soir la ministre de l’Intérieur Annemie Turtelboom au cours de l’émission télévisée Terzake de la VRT.

Mais Mme Turtelboom a répété qu’elle avait demandé au chef de corps d’élaborer un code déontologique pour semblables voyages de service de la police.

La polémique autour de l’achat de valises n’aurait pas dû avoir lieu, a encore dit la ministre, ajoutant que ce voyage avait provoqué une trop forte commotion.

(belga)