SMS à sa maîtresse : Leterme choqué, conteste

VERONIQUE LAMQUIN

mardi 21 juin 2011, 10:02

Yves Leterme aurait échangé 849 SMS avec sa maîtresse, à qui il aurait trouvé un job aux Affaires Etrangères, selon le magazine Story. Le Premier ministre parle d’« affaire dénuée de tout fondement ».

SMS à sa maîtresse : Leterme choqué, conteste

Yves Leterme, © Belga

« Exclusif, 849 SMS piquants d’Yves Leterme à sa maîtresse »… C’est la couverture du magazine Story de cette semaine. Selon l’hebdomadaire, ces messages auraient été envoyés par le Premier ministre à une certaine M.V. de Brasschaat. Dans les colonnes du Laatste Nieuws, le rédacteur en chef, Frederik De Swaef, justifie la publication de ses messages par le fait qu’Yves Leterme aurait aidé la destinatrice des SMS à décrocher un job aux Affaires Etrangères et qu’un ou plusieurs de leurs rendez-vous aurai(en)t eu lieu à la résidence du Premier ministre, le Lambermont.

Ce matin, le Premier ministre se refuse à tout commentaire. Contacté par nos soins, son porte-parole précise que le Premier ministre est choqué par l’interview et l’article que publie Story. Yves Leterme en conteste fermement le contenu. Hier, interrogé par le Laatste Nieuws (qui publie sa réaction ce matin) le Premier ministre parle d’« affaire dénuée de tout fondement ». Selon le Premier ministre, il s’agit d’une dame d’Anvers qui l’a contactée à deux reprises, via ses permanences sociales. « Elle disait avoir été licenciée et voulait un emploi. Je lui ai conseillé de postuler, nous avions à l’époque 40 à 60 postes temporaires libres, pour la présidence européenne ; ce devait être fin 2009, début 2010. Visiblement, elle n’a pas postulé. Puis, la deuxième fois, elle se disait victime de mauvais traitements par la police locale. Après enquête, il s’est avéré qu’il n’y avait rien… »

L’hebdomadaire Story publie à la fois une interview de M.V. et une série de SMS que M.V. affirme avoir été envoyés par Yves Leterme. La prétendue maîtresse du Premier ministre avait déjà fait une brève apparition dans la presse, voici quelques mois. Cette fois, elle affirme avoir voulu briser le silence « parce qu’Yves Leterme n’est plus discret ». Allusion au fait que, la semaine dernière, le Premier ministre avait, par mégarde, twitté un message à l’évidence purement privé. M.V. affirme avoir fait la connaissance d’Yves Leterme via Facebook. Ils se seraient, toujours selon M.V, vus à plusieurs reprises… Story publie, dans la foulée, une série de SMS prétendument envoyés par Yves Leterme, dont le contenu évoque l’existence d’une relation entre son auteur et sa destinatrice.