Un alcoolier wallon recrute des clients chez les scouts

RICARDO GUTIERREZ

mardi 15 novembre 2011, 13:24

Une campagne commerciale menée au nom d'un producteur wallon d'alcool auprès des animateurs de plusieurs unités scoutes. La Fédération belge des vins et spiritueux dénonce la pratique. Par Ricardo Gutiérrez

Un alcoolier wallon recrute des clients chez les scouts

©

L'affaire fait du remous chez les scouts et guides de la région de Bruxelles… Entre colère et indignation. Tout est parti d'un courrier électronique adressé, début novembre, à plusieurs responsables d'unités scoutes de la région de Bruxelles. Sujet : « Une idée pour vos soirées… » En l'occurrence, une vodka aux fruits « 100 % naturelle et à un prix démocratique ». L'auteur du courriel n'y va pas par quatre chemins : « Je fais des prix pour les cercles étudiants, les scouts… Essayez, vous ne serez pas déçus. Vous souhaitez un échantillon ? »

Des animateurs outrés mais lucides

Beaucoup d'animateurs scouts ont tenu à réagir, suite à la campagne de promotion de vodka aux fruits qui les visait. Beaucoup rappellent que « la consommation d'alcool est officiellement prohibée », chez les scouts. Certains admettent que la bière est « tolérée », dans le cadre d'une consommation limitée et responsable. Pas d'hypocrisie, donc. Mais « nous ne voulons pas inciter nos membres à consommer ; surtout pas des produits alcoolisés dits « forts » dans le cadre de l'animation de mineurs ! La pub et la « pression sociale » s'en chargent déjà efficacement ! »

L'appel a déclenché une avalanche de réactions des chefs contactés, parfois responsables de plusieurs centaines de mineurs… Une réprobation justifiée, aux yeux du DrRaymond Gueibe, alcoologue à la clinique Saint-Pierre d'Ottignies : par son initiative, cet alcoolier et ses représentants « mettent clairement en danger nos enfants… La démarche témoigne d'une image très banalisée de l'alcool. Et c'est bien ce qui est inquiétant : ces gens sont persuadés qu'ils n'ont rien fait de mal. »

Les règles sont pourtant claires, en Belgique : pas d'alcool en dessous de 16ans, pas de spiritueux en dessous de 18. L'agent commercial en cause se dit « inexpérimenté » et plaide le « malentendu. Je suis en contact avec les cercles universitaires et, comme le mail fonctionnait bien, commercialement, j'ai procédé de la même manière pour les scouts… Mon intention n'était pas d'atteindre des mineurs, mais les adultes… Mon geste n'est pas irresponsable, mais plutôt irréfléchi. »

Chez les scouts, on ne se montre pas vraiment convaincu par ces explications… Les unités concernées envisagent de dénoncer les faits au Jury d'éthique publicitaire (JEP), voire d'introduire une plainte sur base de la loi du 6avril 2010 relative à la protection du consommateur.

La Fédération belge des Vins et Spiritueux (FBVS) dénonce ces pratiques commerciales, contraires au code de conduite adopté par le secteur en 2005. La Fédération rappelle que la loi du 10 décembre 2009 interdit de vendre, servir ou offrir tout spiritueux aux consommateurs âgés de moins de 18 ans (elle aurait même souhaité que les boissons faiblement alcoolisées, comme la bière soient également prohibées en-dessous de 18 ans et pas 16 ans). La FBVS annonce, par ailleurs, qu'elle vient de lancer une campagne sur le site www.educalcool.be, en vue de promouvoir la consommation responsable d'alcool, notamment chez les jeunes.