Les travailleurs forcés en Allemagne ne paieront pas d’impôt sur leur pension

Rédaction en ligne

mardi 22 novembre 2011, 15:53

Les Belges contraints de travailler en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale ne devront pas payer d’impôts sur la pension qu’ils perçoivent des autorités allemandes, a assuré le ministre fédéral des Pensions, Michel Daerden (PS), à la Chambre.

Les travailleurs forcés en Allemagne ne paieront pas d’impôt sur leur pension

©Denis Rodenbach – Le Soir

Devant les députés, M. Daerden a cité un extrait d’une réponse écrite obtenue auprès de l’ambassade d’Allemagne en Belgique : « L’imposition par l’État allemand des prestations de pension versées aux victimes du nazisme, laquelle a suscité l’indignation ce week-end en Belgique, sera prochainement arrêtée », a-t-il dit.

La décision devrait être formellement adoptée par le parlement allemand ce vendredi. « Le problème ne devrait donc plus durer longtemps », a ajouté M. Daerden devant la commission des Affaires sociales de la Chambre.

Celui-ci fut interpellé par Karolien Grosemans (N-VA) et Georges Gilkinet (Ecolo) sur les montants réclamés à ces travailleurs forcés. Ils lui ont également reproché de ne pas être intervenu plus tôt. M. Daerden a expliqué que son cabinet n’avait été informé de l’ensemble de l’affaire que la semaine dernière seulement.

Belga