« La ponctualité des trains est toujours aussi mauvaise »

GIL DURAND

jeudi 05 janvier 2012, 11:09

Pour Gianni Tabbone, de navetteurs.be, il faudrait calculer « non pas en nombre de trains à l'heure, mais bien en nombre de navetteurs qui arrivent à l'heure à leur destination », en réaction aux chiffres de la ponctualité sur le rail. Avez-vous ressenti une amélioration de la ponctualité à la SNCB ? Participez à notre sondage

« La ponctualité des trains est toujours aussi mauvaise »

©Alain Dewez – Le Soir

Selon les chiffres de la SNCB et d'Infrabel, 86,8 % des trains sont arrivés à l'heure (lorsqu'on parle de trains « à l'heure », ce sont des trains arrivés en gare avec un retard maximal de 5 minutes et 59 secondes), soit une amélioration par rapport à 2010. C'est une bonne nouvelle pour le navetteur ?

Des gares sans horloges ? « Vu les retards, à quoi servent-elles encore ? »

Infrabel ne remplacera plus ni ne réparera plus les horloges dans les gares, vous comprenez cette mesure ? « Si je devais en rire, je dirais que de toute façon, avec tous les retards, à quoi cela sert-il encore de regarder l'heure… Plus sérieusement. L'horloge, c'est non seulement le symbole de la gare mais c'est aussi bien plus pratique pour les gens qui souffrent de problèmes de vue par exemple. Je m'interroge : est-ce que c'est vraiment avec ce genre de mesures qu'on va faire des économies ?

Gianni Tabbone, de l'association d'usagers navetteurs.be : « 2010 a été la pire année pour le rail. Ca aurait été grave qu'ils n'améliorent pas la situation ! Et encore, on parle d'une amélioration de 1,1 %… Ce qui est étonnant car les navetteurs ont probablement la perception inverse : on annonce que 8 trains sur 10 sont à l'heure alors qu'ils auraient probablement plutôt misé sur deux… »

Vous mettez en cause ces chiffres ?

« Non. Bien entendu, ce sont des chiffres « officiellement » fiables mais qui sont calculés avec une méthode compliquée (des coefficients selon l'heure, etc.). C'est sans doute un système à revoir. Depuis des années, nous demandons un calcul non pas en nombre de trains à l'heure, mais bien en nombre de navetteurs qui arrivent à l'heure à leur destination. »

« A quoi cela sert-il d'afficher 86,8 % de trains à l'heure si c'est pour que les meilleurs chiffres soient enregistrés en juillet et en août ? Est-ce vraiment dans cette période que le navetteur régulier attend la meilleure ponctualité ? »

Pensez-vous que ces chiffres vont permettre aux navetteurs de relativiser leur situation ?

« Non. Cela fait bien longtemps que nous avons arrêté de nous battre contre ces statistiques, qui, désormais passent presque inaperçues dans les médias. Les chiffres ne font pas changer la perception qu'on les gens sur le terrain : la ponctualité est toujours aussi mauvaise, on ne peut pas parler d'amélioration. »