Il y a peu de sans-emploi passifs en Belgique

RICARDO GUTIERREZ

vendredi 06 janvier 2012, 08:25

L’Europe brise un cliché : la Belgique est le pays de l’Union qui affiche le plus faible taux de personnes qui sont théoriquement disponibles pour occuper un emploi, mais qui, dans les faits, ne cherchent pas de travail.

Il y a peu de sans-emploi passifs en Belgique

©Dominique Rodenbach – Le Soir

Eurostat brise un cliché. L’Office statistique de la Commission européenne relève, dans une de ses dernières études, que la Belgique est le pays de l’Union qui affiche le plus faible taux de personnes sans emploi « passives » : celles qui sont théoriquement disponibles pour occuper un emploi, mais qui, dans les faits, ne cherchent pas de travail.

Selon Eurostat, ils seraient 36.000, en Belgique, soit à peine 0,7 % de la force de travail totale (la somme des personnes en âge de travailler). Un pourcentage qui classe le Royaume en dernière position européenne, loin derrière le record affiché par l’Italie, avec plus de 11 % de sans-emploi passifs (2,7 millions de personnes).

Les 27 pays de l’Union européenne comptent, en moyenne, 3,5 % de personnes sans emploi passives. Cette catégorie recouvre les citoyens âgés de 15 à 74 ans qui ne sont ni à l’école, ni au travail ni au chômage, mais qui pourraient travailler. Il s’agit, entre autres, d’anciens demandeurs d’emploi découragés ou exclus, voire de personnes qui se retrouvent dans l’impossibilité de chercher du travail pour raisons personnelles ou familiales.