L'islamisme radical menace la Belgique

Rédaction en ligne

mardi 10 janvier 2012, 08:29

L'islamisme radical demeure une menace importante, tant de violence que d'entraves à l'intégration des populations d'origine musulmane. Cet islamisme nourrit également l'autre menace radicale, celle de l'extrême droite.

L'islamisme radical menace la Belgique

Le rapport annuel de la Sûreté de l'Etat déduit de ses activités de surveillance intérieure 2010 le constat que l'islamisme radical prospère et entend bien conforter son implantation dans la société belge. La Sûreté pointe particulièrement du doigt le mouvement salafiste, qui récuse le fonctionnement et l'existence de nos institutions démocratiques.

Dans Le Soir

Notre dossier complet pp. 2 et 3 dans Le Soir en PDF

L'édito : Sûreté de l'État : un rapport confié aux politiques

Il relève son influence dommageable sur l'intégration des populations d'origine musulmane en Belgique. Il constate – et c'est là sans doute une question qui est lancée aux politiques – que plusieurs dizaines de prédicateurs salafistes venus des quatre coins du monde sont venus déverser en 2010 leurs paroles haineuses et extrémistes dans les communautés musulmanes établies en Belgique.

Ce rapport relève aussi la montée en puissance de l'organisation islamiste extrémiste Sharia4Belgium dont les militants se sont encore signalés en 2011 en promettant de ranger la Belgique à leurs convictions, posant effrontément devant le Palais Royal de Laeken ou l'Atomium dans des vidéos diffusées sur l'internet.

La Sûreté relève aussi que cet islamisme radical nourrit l'autre menace qui pèse sur la Belgique : celle de l'extrême droite, certes moins préoccupante, mais qui puise dans le développement toléré de l'islamisme le plus intolérant les arguments de ses discours, fondés essentiellement sur « l'islamisation de notre société ».

A lire les analystes de la Sûreté, l'extrême droite et les islamistes radicaux auraient partie liée. Ce rapport 2010 est conçu comme un tableau de bord pour le monde politique. A lui d'en tirer les conclusions.