Pédophilie : nouvelles perquisitions dans les évêchés

Rédaction en ligne

lundi 16 janvier 2012, 23:24

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a mené des perquisitions aux sièges des évêchés d’Anvers et de Hasselt ainsi que de l’archevêché de Malines-Bruxelles, dans le cadre de l’Opération Calice.

Pédophilie : nouvelles perquisitions dans les évêchés

© Belga

Plusieurs dossiers liés à des abus sexuels présumés au sein de l’Eglise ont été emportés. Une dizaine de dossiers ont été saisis.

« Nous n’avons absolument rien à cacher », affirme le porte-parole de l’évêché Clem Vande Broek. « Un dossier a été constitué pour chaque plainte ou déclaration. Ils mentionnent tous le moment auquel ils ont été transmis à la justice et à quelle personne ».

Me Fernand Keuleneer, l’avocat de l’archevêché de Malines-Bruxelles, ne voit aucun problème aux perquisitions menées à l’archevêché et dans les bureaux des évêchés d’Anvers et d’Hasselt, tant que les choses se passent conformément à la loi, a-t-il confié.

L’avocat ne peut cependant pas encore se prononcer sur le caractère légal ou non des perquisitions de ce lundi. « Je dois encore vérifier cela », a-t-il expliqué. « J’ai bien quelques réserves de prime abord mais je dois en discuter avec mes clients ». L’archevêché veut collaborer loyalement à l’enquête judiciaire et fera preuve d’une ouverture totale, a souligné Me Keuleneer.

De toutes les perquisitions menées jusqu’à présent par le juge d’instruction Wim De Troy, seules celles des Archives du Royaume et de la cathédrale Saint-Rombaut se sont donc déroulées dans la légalité.

(P.V. avec Belga)